J’avais repéré l’affiche de la comédie musicale « Les Misérables » au théâtre du Châtelet depuis quelques temps avant de commencer à lire d’excellentes critiques. Je suis donc allée un soir de cette semaine faire la queue avec une amie à 18h30 pour bénéficier des places « dernière minute » pour les moins de 28 ans. Et mes 20 € ont été plus que bien investis !
affiche comedie musicale miserables

Le Châtelet : un écrin pour les Misérables

Avant même le lever de rideau, il est déjà évident que le Châtelet est une très belle salle. Par grosse chaleur, elle est climatisée, les fauteuils sont confortables, on a deux fois plus de place que dans d’autres théâtres. Le rêve pour suivre un spectacle dans les meilleures conditions !

Une comédie musicale britannique

« Les Misérables » est une comédie musicale d’Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg, d’après le roman de Victor Hugo. Le spectacle est monté depuis 25 ans et est en tournée pour l’occasion. Il est donc interprété au Châtelet en version anglaise et est surtitré en français. Du 4e rang (trop dure la 1re catégorie !), j’avoue qu’il n’était pas très aisé de suivre les surtitres, à moins de loucher très sérieusement vers l’extérieur… mais on s’y fait et le jeu en vaut le chandelle.

L’histoire

Je ne connaissais qu’assez peu l’histoire puisque, bien qu’ayant acheté le livre, je ne l’ai jamais lu.

Pour ceux qui auraient manqué un épisode, l’histoire commence par la sortie du bagne de Jean Valjean après une peine de dix-neuf ans. Il commence une nouvelle vie mais est poursuivi par Javert, obsédé par l’idée de le retrouver.

Quelques années plus tard, Jean Valjean est maire et dirige une fabrique. Fantine, une employée qu’il a laissée renvoyer injustement, lui demande sur son lit de mort de s’occuper de sa fille, Cosette, gardée chez des aubergistes véreux : les Thénardiers. L’homme, toujours poursuivi par Javert, emmène la petite fille à Paris.

Quelques années plus tard, Cosette a grandi et tombe amoureuse de Marius alors que la Révolution éclate.

les-miserables-barricade
barricades-paris-les-miserables

Alors, alors ?

« Les Misérables » sont une grande réussite où chaque élément est soigné. Chaire de poule garantie !

La distribution est excellente et sert à merveille cette poignante histoire mêlant des personnages complexes. Pas une voix en dessous d’une autre, pas un rôle interprété à moitié.

John Owen-Jones (Jean Valjean) et Rosalind James (Éponine) m’ont particulièrement marquée. John Owen-Jones est très charismatique, nous entraîne avec lui avaec une facilité et une simplicité déconcertantes. Rosalind James fait passer toute la tristesse d’Éponine et semble transcender son personnage.

Rosalind James as Eponine
Earl Carpenter, Ashlay Artus et Lynne Wilmot interprètent les détestables Javert et Thénardiers. Ils réussissent leur mission avec brio : on les déteste !

La chevelure de Madaleno Alberto, Fantine, m’a captivée ! (ne me demandez pas pourquoi). Fantine avait vraiment des airs d’ange déchu.

Katie Hall interprète une très sage et lisse Cosette, amoureuse d’un non moins sage et lisse Marius, incarné par Gareth Gates.

Gareth Gates as Marius
L’orchestre soutenait toutes ces voix avec panache et servait vraiment l’histoire. Je me demande pourquoi de nombreuses comédies musicales françaises s’en dispensent !

Je pensais ne pas connaître du tout les morceaux des « Misérables » et ai finalement découvert que j’en connaissais quelques uns, au moins trois, dont « On my own ». Bon, ce n’est pas une référence mais j’avais découvert cette chanson dans « Dawson » à l’époque. Mais revenons à nos moutons…

Les décors, inspirés du décor original de John Napier et des dessins de Victor Hugo, étaient sublimes, dignes de la scène d’un opéra. Et que de changements !

En bref, la comédie musicale vaut vraiment le détour. Si le chansons n’appartiennent pas forcément toutes aux registres que je pourrais écouter en temps normal, j’ai vraiment adhéré.

Si vous voulez assister à une représentation parisienne des « Misérables », vous n’avez plus que les quatre spectacles de ce week-end !

À moins que vous l’ayez vue ?

Théâtre du Châtelet
1 place du Châtelet
75001 Paris
tél. 01 40 28 28 40

www.chatelet-theatre.com
Site officiel des Misérables : www.lesmis.com

du 26 mai au 04 juillet 2010
séances à 15h et 20h le week-end
de 10€ à 98€
ou 20 € pour les places de catégories 1 et 2 pour les chômeurs, moins de 28 ans, plus de 65 ans s’il reste des places (venir 1h30 avant le spectacle)

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.