Charmée cet été par la lecture de « mon premier Amélie Nothomb », « Métaphysique des tubes« , j’ai emprunté deux autres romans de l’auteur à la bibliothèque. « Le fait du prince » est l’un d’entre eux.

Le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas la 4e de couverture, peu bavarde, qui m’a guidée dans mon choix. Lisez plutôt : « Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate. »

le-fait-du-prince-couverture
Je vous en parle donc à ma sauce. C’est l’histoire de Baptiste Bordave, un homme comme les autres et qui travaille dans un bureau. Un matin, alors qu’il a conversé la veille au soir sur le thème de la mort, un dénommé Olaf Sildur sonne à sa porte et meurt sous ses yeux. Plutôt que de contacter la police, Baptiste préfère devenir Olaf. Il emprunte son nom, sa Jaguar et file jusqu’à sa villa versaillaise, où vit sa femme.

« Le fait du prince » se lit en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. J’ai aimé le postulat de départ – prendre la vie d’un autre -, l’écriture malicieuse d’Amélie Nothomb, le fait de lire un genre de n’importe quoi organisé. Dans ce roman, on ne s’encombre pas de savoir ce qui appartient ou non au domaine des possibles. On suit le délire avec délectation. Même si les personnages prennent encore davantage de plaisir à siroter leur champagne à longueur de journées.

Mais toutes ces belles choses ont du mal à masquer un petit « j’attendais mieux ». Car on aimerait en savoir un peu plus sur le contexte, sur cet Olaf… on aimerait une vraie fin, loufoque. Et elle ne l’est pas tant que ça.

En bref : un livre agréable à lire pour s’occuper une heure ou deux mais en aucun cas un incontournable. Il y a mieux à lire.

Et vous, quels sont vos livres en cours ?

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.