Salon de thé oriental à Grenade en Andalousie

Ce billet est la dernière étape gourmande de notre voyage en Andalousie (où il faut aller pour autre chose que pour manger) : Grenade. Dans cette ville, nous avons trouvé au moins deux adresses marquantes :

– l’une sans charme mais qui nous a permis de nous restaurer d’aliments variés à moindre coût
– l’autre carrément sympa où nous sommes par deux fois allés boire un thé

FrescCo est un bon plan car le buffet permet de s’y restaurer à volonté pour 9,95 €. La salle de restauration est aveugle donc on ne la choisit pas pour sa convivialité. Mais le choix alimentaire est grand et j’ai par exemple choisi : maïs, pâtes, poisson, riz, thé, fruit, etc. Ce n’est pas de la grande cuisine mais le tout reste correct lorsque l’on meurt d’envie de manger autre chose que des croquettes et du 100 % gras !

FrescCo-Grenade-1.JPGFrescCo-Grenade-2.JPG
L’un des meilleurs souvenirs de Grenade, où il faisait moche et froid (je suis une fille optmiste et positive, c’est bien), est la rue Calderer la Nueva, bordée de petites adresses arabisantes, et notamment le salon de thé Dar Ziryab. Nous y sommes allés deux fois et j’ai dégusté à chaque fois une excellente tartelette au chocolat noir et un thé (4,30 € le tout à chaque fois), une fois à l’amande et une fois à la bergamote et aux fleurs. Le thé était plutôt quelconque mais la pâtisserie était top ! J’aimais beaucoup l’ambiance. Comme partout pendant notre séjour, nous n’étions pas dérangés par la foule !

Dar-Ziryab-1.JPGDar-Ziryab-2.JPGDar-Ziryab-3.JPGDar-Ziryab-4.JPG
Nous avons fait une halte au Gran café Bib-Rambla, où mon amoureux a dégusté un chocolate con churros, qu’il a trouvé excellent et peu cher. Je me suis contentée d’un thé, pas terrible.

Dar-Ziryab-5.JPG
La déception culinaire de Grenade était El horno de Paquito, dans les hauteurs de la ville. Il fallait être motivés pour accéder à ce restaurant conseillé par le Routard. La terrasse (gla gla !) comme l’intérieur étaient vides. La déco était juste inexistante. En apéro, on nous a offert un plat à partager, pas mal !

El-horno-de-Paquito-1.JPG
Nous avons commandé une spécialité locale : le habas con jamon. C’était vraiment gras et je ne m’attendais pas à y trouver un œuf au plat et comme un goût d’alcool dans les haricots. Bloup ! Pour 13,20 € le plat, ça aurait être sympa qu’il soit bon !

El-horno-de-Paquito-2.JPG
Lorsque nous n’en pouvions plus de l’alimentation locale, nous allions acheter un bon petit yaourt Danone !

Yaourt.JPG
Et voilà ! Je vous ai fait découvrir ce qu’il est possible de trouver dans les restaus en Andalousie. J’avoue avoir du mal à trouver le temps de trier mes photos de voyage, que ce soit pour un futur livre photo ou pour le blog, donc je vais tenter de faire pour le mieux et de ne pas trop vous faire attendre.

Bonne journée !

Retrouvez mes autres billets andalous :

– La nourriture à Séville : de la croquette, du menu del dia et de bons petits plats
– La nourriture à Cordoue : où manger ou ne pas manger ?
– Hôtels à Séville : AC Ciudad et Amadeus & la Musica
– Hôtel à Cordoue : Hospedería del Atalia
– Hôtel à Grenade : Room mate Leo


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.