L’histoire selon l’éditeur

La quarantaine resplendissante, Fleur Daxeny a une spécialité : séduire les riches veufs, vivre un moment à leurs crochets avant de disparaître en emportant leurs cartes de crédit et un maximum de cash. Sa technique ? Repérage des cibles potentielles dans la rubrique nécrologique du Times, première approche le jour même de l’enterrement de l’épouse, au moment où Monsieur est le plus vulnérable… Le charme et l’aplomb extraordinaires de la jeune femme font le reste. Quand Fleur jette son dévolu sur l’austère Richard Favour, elle ne doute pas d’arriver très vit
e à ses fins. Mais c’est compter sans l’encombrante famille de son promis… et un rival de poids dans la course aux millions ! Les arnaqueurs ne sont pas forcément ceux qu’on croit…madone-des-enterrements-wickham.jpg

Alors, alors ?

J’ai mis trois bons mois à lire le livre… c’est dire si ça a été laborieux. Ceci dit, ça aurait pu être pire, j’aurais carrément pu abandonner le livre.

L’auteur n’est autre que Sophie Kinsella, ou Madeleine Wickham, dont j’ai lu la quasi totalité des livres. Ses romans sont édités dans la collection Piment de France Loisirs donc quand je manque d’idées, ils sont les achats du trimestre !

Un livre de chick dans lequel on ne s’identifie à personne et où l’héroïne n’a ni 30 ans ni un job dans la comm’, c’est finalement assez rare. « La madone des enterrements » compte quelques personnages attachants, plutôt chez les ados d’ailleurs. D’autres, comme la fille de Richard, sont juste pathétiques. Je me suis demandée ce qu’elle et son idiot de mari apportaient à l’histoire…

Le roman n’est pas particulièrement drôle. En temps normal, un bon livre de chick lit fait réagir et rire… là, rien. Les gens souffrent un peu trop dans l’histoire.

Pour ce qui est de sa trame, l’idée de la femme qui tente de vivre au crochet des veufs n’est pas stupide. Ca doit bien exister dans les faits divers. Mais bon, à part un petit tour sur le green et dans une belle résidence, la lectrice n’y gagne pas grand chose. Et à aucun moment il n’y a du suspens. D’où les quelques mois pour arriver au but !

En bref, à moins d’avoir épuisé tous les bons livres de chick lit, celui-ci n’est vraiment pas à acheter en priorité. Il est juste convenable.

Je viens d’acheter « Un amour vintage » d’Isabel Wolff : on verra si j’ai plus de chance.

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

Mes autres billets Sophie Kinsella :

Lexi Smart a la mémoire qui flanche
Un drôle de mariage
Samantha, bonne à rien faire

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.