Après vous avoir parlé du premier tome de la saga littéraire « La communauté du Sud » de Charlaine Harris :  « Quand le danger rôde », je fais le point aujourd’hui sur les volumes suivants. Si j’essaie d’éviter d’entrer trop dans les détails, je vous recommande quand même de faire attention aux éventuels spoilers

trueblood2-disparition-a-dallas

La communauté du Sud, Tome 2 : Disparition à Dallas

Résumé
« La petite ville de Bon Temps a retrouvé un semblant de calme. La jeune télépathe Sookie Stackhouse partage son temps entre le bar où elle travaille et son bien-aimé vampire, Bill Compton. Mais lorsqu’on s’en prend à elle, elle n’a d’autre choix que de pactiser avec la communauté vampire, et part mener l’enquête à Dallas sur la disparition d’un des leurs, au péril de sa vie ! »

Alors, alors ?

Je dois avouer que j’ai eu un peu peur, au début du roman, de ne pas retrouver le rythme que j’avais aimé dans le premier livre. Pendant une centaine de pages, je me suis demandée si l’intrigue allait décoller tout en ne comprenant pas tout très bien par moments. Ensuite, ça décolle, heureusement.

Ca n’a rien à voir mais lire un deuxième livre qui semble mal porter son nom m’a fait me faire la remarque que les titres de la saga en français sont un peu loupés. Ca semble se confirmer dans les volumes suivants. Heureusement que les visuels des couvertures sont bien plus vendeurs que les titres !

Dans ce deuxième opus, de nouvelles créatures, autres que les vampires, font leur apparition. On a par exemple affaire à une ménade. On découvre aussi qu’il existe différents personnages qui se transforment au moment de la pleine lune.

Le personnage de Bill, le petit ami vampire de Sookie, devient un peu moins sympathique. Autant dans le premier volume, on s’y attache beaucoup, autant, en lisant la suite, on commence à aimer au moins autant des personnages secondaires et à espérer toutes sortes de rebondissements autour de Sookie.

En bref, le suspens est au rendez-vous dans la deuxième partie du livre. Le tome 1 a ma préférence par rapport à cette « Disparition à Dallas » mais mon intéret est reparti de plus belle avec le 3e tome : « Mortel corps à corps ».

 

trueblood3-mortel-corps-a-corpsLa communauté du Sud, Tome 3 : Mortel corps à corps

Résumé

« Revoilà Sookie Stackhouse, la jeune serveuse télépathe de Chez Merlotte, dans une aventure pour le moins singulière : lasse de supporter l’indifférence de Bill, son beau vampire parti en voyage, elle part enquêter au sein de la pègre des suceurs de sang. Aidée d’un loup-garou, qui fait naître en elle des désirs insoupçonnés, elle doit retrouver Bill, kidnappé par une ancienne amante – une vampire sexy en diable – et faire taire sa jalousie, tout en esquivant les avances d’Eric, le dangereux et séduisant Viking mort depuis plus de mille ans… »

Alors, alors ?

J’ai été embarquée dès le début de ce roman.

L’histoire tourne pas mal autour de l’idée de désir. Sookie, pendant que son « amoureux » est loin, est assez tentée à droite à gauche et l’auteur le fait passer comme il faut ! Éric, le vampire, et Lèn, le loup-garou, incarnent plus que le chaud et le froid. « Mortel corps à corps » n’est pas brûlant, contrairement à la réputation de l’adaptation télé « True blood ».

Des relations entre les créatures et leur ex viennent perturber un peu les relations entre Sookie et ces créatures. Des solides amitiés se mettent en place parallèlement à cela.

Quelques scènes font bien durer le suspens. À l’écran, ça doit être quelque chose !

 

True-Blood-Tome-4-les-sorcieres-de-shreveport.jpg
La communauté du Sud, Tome 4 : Les sorcières de Shreveport

Résumé

Peu après sa rupture avec Bill, Sookie Stackhouse, la jeune serveuse de Chez Merlotte, trouve sur son chemin un homme nu et séduisant. Et quel homme ! Un vampire, plutôt : Eric Northman, le sheriff au charme ensorcelant qu’une sorcière dépitée a privé de sa mémoire ! Le dangereux prédateur est devenu une proie pour ceux qui veulent sa peau, mais Sookie est bien déterminée à ne pas les laisser faire…

Alors, alors ?
J’ai aimé ce 4e roman. La donnée de départ – la perte de mémoire d’Éric – permet vraiment une évolution intéressante entre le vampire ancien Viking et Sookie. C’est d’ailleurs pour beaucoup cette relation et la façon qu’ils ont de se connaître qui motivent la lecture. Pour une fois, la quête principale de l’histoire était à peine ce qui me préoccupait en premier lieu. Et il est agréable de lire que Sookie risque un peu moins sa peau par moments.

Dans « Les sorcières de Shreveport », les créatures surnaturelles continuent de nous être présentées. Cette fois, on apprend l’existence des sorcières, et même… des fées ! Les pions continuent à se mettre en place pour la suite des aventures de Sookie & Cie.

Bill disparaît un peu du paysage et, contrairement à ce que j’aurais pensé en lisant le premier volume, ce n’est pas plus mal. Il est un peu spécial finalement ! Éric et Lèn en revanche continuent à intéresser.

Je suis aussi curieuse de voir quelle évolution est réservée au personnage de Jason, le frère de Sookie.

Encore un bon livre qui motive pour continuer à dévorer les pages !

true-blood5_morsure_panthere.jpgLa communauté du Sud, Tome 5 : La morsure de la panthère

Résumé
« Moi, Sookie, 26 ans, je suis serveuse chez Merlotte, télépathe et toujours célibataire. Je suis tombée amoureuse d’un vampire, j’ai déjà fraternisé avec des lycanthropes, combattu des ménades et autres créatures surnaturelles… Et voilà que mon propre frère Jason est devenu panthère-garou ! Pas de chance, d’autant que quelqu’un à Bon Temps s’amuse à faire des cartons sur les mutants. Et qui soupçonne-t-on ? Jason, bien sûr. J’ai jusqu’à la prochaine lune pour trouver le vrai coupable, en dépit de ceux qui semblent résolus à me mettre des bâtons dans les roues, peut-être même à m’éliminer carrément ! Si seulement j’avais un chevalier servant pour veiller sur moi… »

Alors, alors ?

« La morsure de la panthère » m’a parfois perturbée à cause des attaques « réalistes » qui s’y déroulent : incendie criminel, agression sur un parking… Étrangement, j’arrive vraiment mieux à me détacher de ce que je lis quand ça n’a rien de très réaliste. L’héroïne semble « embringuée » dans de sombres histoires qui ne devraient pas s’arrêter de si tôt. Que de meurtres, de tueurs en série et de vengeances !

Certains personnages, comme les panthères-garous de Hotshot, prennent de l’importance dans le récit mais ne parviennent pas encore à me convaincre. Calvin m’est pénible. Je le trouve sans saveur.

Sookie a un ou deux prétendants par type de créature : vampire, loup-garoup, panthère-garou… Le panel de ses admirateurs s’étend presque à chaque livre. Quelques uns d’entre eux se distinguent mais j’ai encore du mal à voir vers quoi on navigue ! Mais je milite pour sa vie sentimentale auprès des vampires, et plus précisément d’Éric, qui n’apparaît pas assez à mon goût dans ce volume !

L’élection du chef de meute des loups-garous est un moment marquant du livre… Assez glauque !

Ce tome ne me laissera pas un souvenir impérissable même si je l’ai dévoré, comme les autres. J’attends la suite !

Billet lié :
Le premier tome de la saga littéraire : « La communauté du Sud » de Charlaine Harris :  « Quand le danger rôde »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.