Musée des arts forains à Paris : détail - Photo : Laurence J.

Il me semble que la première fois que j’ai entendu parler du musée des arts forains, c’était à Télématin. J’avais retenu les couleurs et le côté mystérieux du lieu. N’étant pas ouvert chaque jour comme la plupart des musées mais uniquement sur réservation, les Journées du patrimoine étaient une occasion en or de s’y rendre.

Nous n’avions qu’une heure 30 devant nous et c’était finalement presque trop peu. L’entrée était payante mais à 7 € au lieu de 13. Elle donne droit à deux tours de manège, même si nous n’en avons fait qu’un ! Aller sur place avec des enfants doit pouvoir occuper trois heures.

Car le musée des arts forains de Paris propose « une collection de manèges, boutiques foraines, attractions restaurés et ensembles d’œuvres historiques. En tout, 1 522 œuvres indépendantes issues de l’une des plus grandes collections d’arts forains au monde ».

1-arts-forains-chevaux-bois.JPG
C’est une collection d’objets « Tour Eiffel » qui nous accueille au musée, dans une partie nommée « le théâtre du merveilleux ».

2-arts-forains-objets-sur-paris.JPG
Dans la pénombre, on découvre de grands espaces (j’ai pensé à calculer leur taxe foncière… je suis déformée !).

3-arts-forains-peintures.JPG
4-arts-forains-musee-paris.JPG
Toutes les attractions n’étaient pas ouvertes. Il règne une ambiance très particulière au musée des arts forains…

Dans un autre bâtiment, nous avons testé le manège vélocipédique, qui date de 1897. C’était assez génial. Il s’agit d’un genre de carrousel mais constitué de vélos collés les uns aus autres. Il faut pédaler pour avancer ! Réservé aux adultes !

8-arts-forains-bateaux.JPG
9-arts-forains-jeux-tir.JPG
10-arts-forains-donald-etc-satnd-tir.JPG
11-arts-forains-musee.JPG
12-musee-arts-forains-copie-1.JPG
Le musée abrite un salon vénitien. Les grands sièges que j’ai photographiés m’auraient presque fait penser à un décor de film… La salle est parfois louée, pour des mariages par exemple, mais entre la beauté, le mystère et les décors chargés, le lieu peut étouffer…

13-arts-forains-sieges-inquietants.JPG
14-arts-forains-deco-venise.JPG
En extérieur, le lieu ressemble assez au Cour Saint-Emilion, tout près de là : des pierres, un petit côté vignoble… Et pour cause : c’est un élève de Gustave Eiffel qui a construit ces halles à vin.

5-arts-forains-anciens-chais.JPG
6-arts-forains-librairie.JPG
7-arts-forains-lustres.JPG
13-arts-forains-masques.JPG
La visite se termine par une exposition de moulages : de Mickey à Chirac…

Paris-0240.JPG
Paris-0241.JPG

Journees du patrimoine 2010La visite m’a plu mais m’a laissé un petit goût d’inachevé. On voit beaucoup de choses mais, sans explications, certains objets ou manèges ont du mal à avoir du sens dans nos yeux de spectateurs non avertis. J’ai l’impression de ne pas avoir très bien fait la visite.

Au départ, j’ai trouvé les intérieurs somptueux, ou fascinants. Et j’ai fini par me sentir écrasée. La lumière est rare, les décors sont chargés. Le lieu est atypique !

Les extérieurs sont vraiment très beaux. On se croirait loin de la ville !

En bref, une visite agréable et intéressante mais si peu descriptible que j’ai même encore du mal à dire si j’ai vraiment aimé ou pas !

Musée des arts forains
53 Avenue des Terroirs de France
75012 Paris
tél. : 01 43 40 16 22
www.arts-forains.com
Métro Cour Saint-Émilion (ligne 14)

Découvrir mes autres billets « Journées du patrimoine » : l’Élysée, le Lido, etc.

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.