J’ai récemment eu l’agréable surprise d’aller chercher à la Poste un joli colis : une GlossyBox. Il s’agit d’un coffret que l’on peut recevoir chez soi chaque mois, sur abonnement résiliable à tout moment, pour 13 € (dont 3 de frais de port). Un coffret contient cinq produits dits de luxe en version miniature. Le contenu est une surprise à chaque fois.

Glossy-box-1.JPGGlossy-box-2.JPG
J’ai bien aimé le côté « coffret de filles » : la découverte de surprises, la jolie boîte, le nœud, etc.

Glossy-box-3.JPG
Et voilà ce que contenait la GlossyBox !

Glossy-box-4.JPG
J’ai hâte de tester le mascara car j’ai facilement les yeux qui brûlent un peu en utilisant des produits de moyenne gamme. Le « Eyes to kill » de Giorgio Armani attise donc ma curiosité !

Toujours très sensible aux parfums, je devrais faire une heureuse en offrant les produits Viktor&Rolf.

Je suis assez intriguée par la crème Elizabeth Grant… au caviar ! Dommage qu’elle ne se mange pas !

Le gel douche Como Shambhala et le masque Menard devraient être simples à tester dans un avenir relativement proche.

Glossy-box-6.JPG
J’aime assez l’idée de la GlossyBox qui joue vraiment sur la fibre girly qui se cache (ou non…) en pas mal de femmes ! Ceci dit, pour utiliser cinq nouveaux produits par mois avec un enthousiasme sans cesse renouvelé, il faut être une vraie beauty addict ! Avec mon nez allergique, je ne suis pas pile dans la cible car je serais obligée de donner la moitié de ma box chaque mois. Mais je ne suis pas forcément représentative de la Parisienne par excellence ! Et l’idée est vraiment sympa.

Glossy-box-5.JPG
En tout cas, un grand merci à Ohlala pour ce cadeau !

www.glossybox.fr

Retrouvez tous mes billets beauté

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.