Voilà des mois que j’ai envie de découvrir Agnes Obel sur scène et que je l’écoute régulièrement. Quand j’ai su qu’elle passait au Casino de Paris début novembre, j’ai pris mes places. Seul hic : je n’avais pas bien compris qu’elle n’était qu’une toute petite partie d’une soirée du festival les Inrocks.

Agnes-Obel-Casino-de-Paris.JPG
Le jour J, sachant que le billet indiquait que le concert était à 18h30, je suis arrivée en avance. Et, au fur et à mesure de la soirée, j’ai découvert que le programme était le suivant :

19h : Balthazar
19h50 : Other Lives
20h50 : Florent Marchet
22h : Agnes Obel

Si j’avais su que la soirée traînerait autant en longueur et qu’il me faudrait passer 5h au Casino de Paris pour écouter une petite heure Agnes Obel, je n’aurais pas pris de place… et j’aurais eu raison ! Le changement entre chaque mini-concert était interminable, il faisait vraiment super chaud, on ne savait pas quelle était la programmation… J’étais épuisée ! Certes, les groupes n’étaient pas mal, voire même bien, mais je n’en pouvais plus quand Agnes Obel est enfin arrivée après tant d’attente.

Les éclairages de la scène n’étaient pas pour m’aider. L’ambiance était hyper intimiste : quelques spots dans les yeux et la salle dans l’obscurité.

Quel dommage : j’adore l’artiste et n’ai absolument pas profité de son concert, comme si je n’y étais pas !

Et vous, ça vous ai déjà arrivé de ne pas profiter d’un concert de quelqu’un que vous adorez ?

Retrouvez tous mes billets « concerts et spectacles musicaux »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.