Un mois après sa sortie et après avoir manqué son avant-première (snif), je suis allée voir « Crazy stupid love » grâce à Nathzed. J’en avais lu pas mal de critiques positives et ai, du coup, été un peu déçue.

crazy-stupid-love-affiche.jpg

L’histoire

« À tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction.

Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer. Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne.

Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour : le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ. »

Source : la fiche « Crazy stupid love » sur Allociné

Alors, alors ?

Pour une soi-disant comédie de la rentrée, j’attendais vraiment mieux de « Crazy stupid love ».

Il y a quelque chose de lisse dans cette comédie qui tourne autour des amours d’une famille. Le point de vue des hommes, vu par les lunettes américaines, est sondé, nous montrant combien ils peuvent se sentir perdus au milieu de leurs belles maisons ou de belles femmes qui ne sont pas les leurs.

Steve Carell et Ryan Gosling, interprètes de deux rôles principaux, tiennent bien l’affiche, l’un dans le rôle du paumé, tour à tour ringard ou charmant, l’autre dans le rôle du séducteur qui ramène une fille à la maison chaque soir. Julianne Moore joue le rôle d’une femme qui semble se sentir seule dans son couple mais on n’a pas le temps de s’y attacher vraiment. Les ados ne m’ont pas plus intéressée que ça non plus.

Pendant les deux heures que dure le film, je me suis un peu demandée où on allait et me suis parfois un peu ennuyée. J’avais trop dû lire que le film était drôle et je ne suis finalement pas persuadée d’avoir ri.

Bref, si le film se regardait, j’en suis sortie déçue et nous étions même au moins deux à l’être en quittant cette petite salle.

Et vous, avez-vous vu « Crazy stupid love » ? Avez-vous aimé ?
Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.