Ma cousine et moi n’avons pas passé notre 31 octobre à fêter Halloween mais sommes allées voire « Boire, fumer et conduire vite » au théâtre. Notre motivation était simple : nous avions adoré « Le jeu de la vérité », bien aimé « Le jeu 2 la vérité » et avions envie de revoir les mêmes comédiens, pensant retrouver la même qualité.


L’histoire

 « Le soir du réveillon du Nouvel An, trois individus se retrouvent, bien malgré eux, en salle de garde à vue dans un commissariat parisien : l’un parce qu’il a fait un excès de vitesse, l’autre parce qu’il a trop bu et le troisième parce qu’il a fumé dans un lieu strictement interdit. Surgit une avocate commise d’office pour les défendre en ce soir du 31 décembre… »

Alors, alors ? 
Déçues déçues déçues ! La pièce est simplement correcte.
Dès le départ, le théâtre a eu 30 minutes de retard. C’est long pour une pièce de 75 minutes. Nous étions au tout premier rang, cela ne nous a peut-être pas permis de profiter pleinement du tout car les sièges sont bas apr rapport à la scène.
C’est lié à l’histoire mais visuellement, c’est très fade :
– le décor est simplissime et sans grand intérêt
– tout le monde est habillé de la même façon
– les personnages tournent en rond, n’arrêtent pas de se lever et de changer de banc
L’histoire n’est pas très structurée. On a l’impression que Philippe Lellouche a voulu caser des phrases et anecdotes mais qui n’ont rien à faire dans le propos. On ne s’ennuie pas (c’est déjà ça !) mais on ne rit pas trop non plus. J’ai un peu souri, rien de plus. Quelle frustration !
La pièce essaie d’engager des débats (boire, fumer, conduire vite) mais oscille entre la mauvaise foi et le trop bien pensant.
On assiste à un rebondissement de taille et assez osé, qui n’est pas une mauvaise idée mais qui n’est pas très bien mené.
J’ignore si je suis sévère mais nous avons été très déçues ! On ressort du théâtre un peu cassé moralement…
Philippe Lellouche (Simon, conduire vite), Christian Vadim (Greg, boire) et David Brécourt (Marc, fumer) jouent bien et ont un propos assez naturel. La prestation de Vanessa Demouy était assez moyenne.
En ressortant, ma cousine et moi avons decrété qu’il « est bon que ce genre de pièces existe car ça nous permet d’apprécier les bonnes pièces ». Ambiance…
Heureusement, par le site « juste pour rire », nous avions payé nos places 20,50 euros au lieu de 33.
En bref : je ne recommande pas « Boire, fumer… conduire vite ».

 

Boire, fumer et conduire vite

La Grande Comédie
40, rue de Clichy
75009 Paris
du mardi au samedi à 20 heures
le samedi à 17h30

Réservations aux 01 48 74 03 65

Jusqu’au 9 janvier 2010

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.