Les jolies peluches balles de tennis de Roland Garros

Quand je vais voir du tennis, je commence à être comme ces vieux habitués qui ont le « c’était mieux avant » au bord des lèvres. Hier, je suis allée au stade Roland Garros pour la journée des enfants, qui précède le début du tournoi, pour profiter déjà des lieux et voir le show qui nous était proposé.

Ce qui m’a essentiellement gâché la journée n’est lié qu’à moi : j’étais épuisée et, même assise à l’ombre, je me demandais comment ne pas m’évanouir. Ca n’a donc pas du tout aidé à faire ce que l’on fait d’habitude : courir dans tous les sens pour voir quels joueurs s’entraînent. Ce qui est parfois un festival de beaux entraînements n’a donc pas eu lieu hier. Je n’ai pu qu’apercevoir Rafael Nadal, au milieu de la foule. Autant dire que je n’ai rien vu.

J’ai ensuite eu la chance de trouver une place à l’ombre sur le court Philippe Chatrier, où j’ai pu voir deux matchs (d’un set) d’exhibition. Novak Djokovic était au rendez-vous et, ça, c’était cool ! Pendant notre pause glace sous le court Suzanne Lenglen, nous avons entendu que Roger Federer était sur le central mais nous n’avons pas pu arriver à temps. C’est donc à nouveau Benneteau, Murray, Djokovic et Wilander que nous avons vus. Le stade s’est dégarni peu à peu, bercé du fort ronron de musique de Bob Sinclar et Big Ali. Le concept DJ est plutôt sympa et agréable par ce beau temps mais, après trois éditions à l’écouter, il serait temps de revoir encore la programmation !Journee-enfants-Roland-Garros-2012.JPG

Journee-enfants-Roland-Garros-2012-pingouins.JPG
C’était un aperçu de ma journée sur place, en attendant les demies-finales hommes auxquelles je vais assister avec joie dans deux semaines !

Et vous, c’est avec ou sans Roland Garros ?

Retrouvez tous mes billets « Tennis : Roland Garros & Cie »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.