Je n’ai eu le temps de profiter de « la rentrée du cinéma » qu’une seule fois. Ma cousine et moi nous sommes décidées pour une séance de « the reader », drame de 2 heures à l’affiche depuis 2 mois.

L’histoire
« Allemagne de l’Ouest, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
Un adolescent, Michael Berg, fait par hasard la connaissance de Hanna, une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Commence alors une liaison secrète et passionnelle.
Pendant plusieurs mois, Michael rejoint Hanna chez elle tous les jours, et l’un de leurs jeux consiste à ce qu’il lui fasse la lecture.
Il découvre peu à peu le plaisir qu’elle éprouve lors de ce rituel tandis qu’il lui lit L’Odyssée, Huckleberry Finn et La Dame au petit chien.
Hanna reste pourtant mystérieuse et imprévisible. Un jour, elle disparaît, laissant Michael le coeur brisé.
Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna… sur le banc des accusés.
Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour… »
Alors, alors ?
J’ai bien aimé. Ni plus ni moins.
Avec un drame, il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de « vraiment sympa ». « The reader » déprime bien. C’est le genre de films qui fait dire en sortant « ouais ouais ouais… euh, on se boit un chocolat ? ». Le genre aussi à donner envie de regarder autre chose quelques heures après pour essayer de récupérer son moral. Le film laisse songeur, on réfléchit un peu, on se rend compte qu’on entrevoit des messages différents de ceux d’autres spectateurs derrière l’histoire.
La première partie n’est pas légère mais a une part d’insouciance. La passion qui s’instaure entre un jeune homme et une femme de deux fois son âge est belle, et bien rendue à l’écran. Le film donne des envies de littérature.
Puis le film devient plus sombre. Que penser d’une personne aimée accusée de meurtres ?
Les performances des acteurs sont excellentes. Kate Winslet, David Kross, Ralph Fiennes… tout le monde est très juste. Chapeau bas quand même au jeune homme de 18 ans qui doit donner plus que la réplique à Kate Winslet !
Au final, le film est bon. Mais je ne souhaite pas le revoir et n’ai eu les larmes aux yeux qu’une fois. Il m’arrive d’être davantage émue par une comédie… Désolée d’être si partagée.

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.