Deux mois après notre retour des États-Unis, Laurence, Florence et moi nous sommes retrouvées un dimanche après-midi autour d’une bonne pièce de théâtre : « Panique au ministère », à l’affiche du théâtre de la Porte Saint-Martin. Nous avions trouvé des places à 29,50 € en première catégorie sur le site du théâtre et étions placées en corbeille : un peu en hauteur avec beaucoup de place pour s’installer et tout près de la scène. Nickel !

Le résumé de la pièce, en ligne sur le site du théâtre

« Gabrielle est la chef de cabinet du ministère de l’Éducation Nationale. Entre Louis, son ministre complètement largué, Cécile, son énergique mère croqueuse d’hommes et Sarah sa fille en quête d’indépendance, elle n’est pas beaucoup aidée ! L’arrivée d’Eric, jeune homme de ménage de 20 ans son cadet, va faire voler en éclats ses habitudes d’éternelle célibataire et semer la panique au Ministère… »

Motivation initiale

Ceux qui me connaissent « en vrai » ont sans doute déjà compris en lisant le début de ce billet ce qui m’a motivée pour aller voir cette pièce… Mais à cette raison s’ajoute aussi la bonne critique qui était parvenue via les médias jusqu’à mes oreilles. Et l’affiche m’inspirait.

Les comédiens et leur rôle

Je connaissais deux des comédiens :

Amanda Lear, mais qui ne la connaît pas ? Elle colle parfaitement au rôle de Cécile. La surprise en la voyant est quand même l’état de son visage… la pauvre !

Édouard Collin, un jeune bellâtre icône gay né un 28 février, comme moi, que j’avais vu sur scène dans « Une souris verte » et à la télé dans la saison 2 de Clara Sheller. Il n’a pas le jeu le plus naturel du monde mais tire bien son épingle du jeu. Il fait immanquablement penser au jardinier de « Desperate housewives »…

Les autres comédiens :

Natacha Amal est Gabrielle, la chef de cabinet. Elle est vraiment rayonnante dans cette pièce.

Raymond Acquaviva, aussi metteur en scène, est le ministre. Ce que j’ai trouvé étrange, c’est sa façon d’être très en retrait, ce qui est très surprenant de la part d’un ministre. Son effacement n’était pas très réaliste.

Camille Hugues est Sarah, une jolie blondinette…

Elie Axas est la femme du ministre, qui passe juste pour une illuminée inintéressante dans la pièce.

Une pièce rigolote et réussie !

Assurément, si vous aimez le théâtre et habitez dans le coin : cette pièce vaut le détour ! Pas une seconde d’ennui, des situations vraiment amusantes qui font rire, réellement et régulièrement. La pièce est actuelle, surprenante, le public n’est pas vieillissant, le théâtre est beau, aucun comédien n’est plié de rire dans son coin à l’idée de ce qu’il va dire.

Même si un ou deux éléments de l’intrigue sont prévisibles, la pièce n’est pas avare en surprises de taille ! La dimension politique n’est que secondaire tant les problèmes sentimentaux des uns et des autres occupent leur vie !

« Panique au ministère » est l’une des meilleures pièces de cette saison à mon goût, peut-être même plus drôle que « Hors piste » et pas loin du niveau des « Deux canards » dans un tout autre registre. En tout cas, je la place devant « Secret de famille« , « Bio mais pas dégradées« , « La maison du lac« , etc.

En bref : je conseille chaleureusement !



Théâtre de la Porte St Martin
18 boulevard Saint Martin
75 010 Paris
de 15 à 40€
Le site du théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.