Calico Ghost Town, Ouest amércain

L’Ouest américain dans toute sa splendeur : sur les traces du Far West à Calico Ghost Town, découverte d’une petite partie de la route 66 et arrivée au Grand canyon, impressionnant de par son immensité !

Mercredi 18 mars, nous nous levons après une nuit… bruyante. Le bruit ne venait pas de voisins de chambres mais de l’avenue ! Heureusement que comme seul critère pour la chambre, nous avions demandé à ce qu’elle soit tranquille… Nous prenons le petit déj’ bof (couverts, verres en plastique et nourriture… en plastique ?) à l’hôtel et voyons pour la première fois une femme en chaise roulante à cause de son (très fort) surpoids. Ça nous a vraiment fait penser au film « Wall E » et aux hommes devenus quasi-invertébrés…

9h : nous revoilà reparties dans notre voiture automatique en direction du Grand canyon ! Sur la longue route (environ 6 heures), nous avons fait une pause de moins d’une heure à Calico Ghost Town. Cette ancienne ville minière est une ville fantôme depuis une centaine d’années… Des 22 saloons de l’époque, il ne reste pas grand chose mais des restaurants et magasins. Calico aujourd’hui est surtout une grande rue qui semble tirée d’un western et nous donne des images réelles du « far west ». Nous nous y sommes promenées en ayant l’impression d’être presque seules !

Dans l’après-midi, nous avons fait un petit crochet par la route 66. Là encore, c’était très « typique » : stations essence, boutiques, camions, grosse voiture rose… Nous aurions bien aimé y passer plus de temps et s’arrêter dans le barber shop dont on nous a parlé… Mais pour être à temps au Grand canyon, il fallait une fois de plus filer !

 

A 17 heures, la lumière était déjà très belle sur la route avec le coucher du soleil… Le stress de savoir si nous le verrions se coucher sur le canyon montait un peu ! 18h20 : tadam, lâcher de trois filles le long de cet immense poster que semble être le Grand canyon. Du rouge, rose, vert, marron, de la neige… On ne distingue pas bien toute la palette de couleurs du lieu ! Nous avons marché un peu pour découvrir différents points de vue mais pas de doute : c’était superbe vu de partout !

Pour la petite histoire, le Grand canyon est situé en Arizona et a été creusé, dessiné par le Colorado (aussi rebaptisé par nos soins le « Colocrado » en raison de sa superbe couleur marron !). Il aurait une profondeur moyenne de 1 300 mètres et une largeur de 5,5 à 30 km. On comprend bien pourquoi on a l’impression que l’autre rive est lointaine et presque irréelle ! C’est le territoire-plaisir des géologues qui retrouvent dans les strates toute l’histoire du continent…

Nous avons été surprises aussi de découvrir un Grand canyon aussi bien caché puisqu’en arrivant par le sud, la végétation est bien présente et on imagine mal voir un canyon au milieu de cette ambiance « Center parcs » avec de grands arbres !

A 19h, la nuit est tombée, accompagnée d’un gros gros froid ! Températures négatives assurées… Arrivées au Grand hôtel de Tussayan, ma soeur m’indique un homme qui avait pris de gros coup de soleil et me dit « t’as vu comme on sera demain ! »… C’était un Français !! Il nous a chaudement conseillé de prendre notre crème solaire…

Dîner au steakhouse du coin : salade et pomme de terre. C’est mal passé ! Bouahhh. Ce steakhouse, c’est un peu S.O.S touristes… Puis au lit !

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.