Le dimanche 15 mars dernier, je me suis rendue au Palais des Sports (Paris, XVe) pour assister à une représentation de « Cléopâtre », la comédie musicale de Kamel Ouali. Ma soeur m’avait offert une place pour mon anniversaire et nous avait réservé des places au 3e rang depuis l’été dernier.

En arrivant sur place, je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisque j’avais lu et trouvé assez peu de critiques depuis le début du spectacle le 29 janvier. Je n’avais en mémoire que « Les 10 commandements », qui portait aussi sur l’Égypte et dont les chorégaphies étaient également de Kamel Ouali. La barre était donc très haute puisque la comédie musciale vue au lycée m’a laissé un souvenir impérissable (j’avais eu la chaire de poule la moitié du spectacle et ce n’était pas dû à la température ambiante !).

L’histoire :

A la mort de leur père, Cléopâtre et son frère Ptolémée héritent de la terre d’Égypte. Écartée du pouvoir, elle use de son charme pour convaincre César, qui s’apprêtait à envahir son royaume, de lui laisser le trône d’Égypte. La jeune reine s’installe à Rome et son histoire avec César est très mal vue par les sénateurs…

Alors, alors ?

Une chose est certaine : si vous aimez les comédies musicales, celle-ci vaut le détour. « Cléopâtre » est un spectacle qui frise la perfection sur plusieurs plans : décors, costumes, mise en scène. Si les photos sont interdites jusqu’aux saluts, ce n’est pas par hasard. Les éléments de décor qui passent sur scène sont époustouflants. On ne peut pas rester de marbre sur notre siège. Ce n’est pas un argument mais je n’ai pas besoin d’en trouver : c’est simplement somptueux !

Le casting est plutôt bon. Évidemment, on peut penser à un manque de charisme de la part de nos trois principaux héros mais comment égaler celui que devaient avoir Cléopâtre, César et Marc-Antoine ? Sofia Essaïdi est un bon choix. Rien de bien sérieux à déplorer niveau casting. Petit coup de chapeau pour Dominique Magloire, qui joue Charmon, la conseillère et suivante de Cléopâtre, car elle chante à merveille et sa voix est d’une clarté à toute épreuve.

Les chansons ne resteront pas gravées dans l’histoire mais sont sympathiques. Je n’aurais jamais acheté le CD sans voir le spectacle mais j’écoute très volontiers l’album sur Deezer depuis que j’ai vu la comédie musicale. Quelques titres ressortent bien : « l’accord », « ce qui me touche », « je serai ton ombre », « je serai fidèle » (que de promesses !).

Là où ça coince davantage, c’est que sur quelques chansons, on a l’impression que les chanteurs sont en play back ! Je vous en supplie, que quelqu’un vienne démentir ça dans les commentaires ! Des chansons en play back dans une comédie musicale, ce n’est ni possible ni même envisageable à mes yeux ! Donc prions ensemble pour que ma soeur et moi nous soyons trompées ! En tout cas, la bande son est trop présente. Pour un spectacle visuellement aussi magnifique, on aurait aimé un orchestre mais surtout pas entendre des voix enregistrées qui s’ajoutent par-dessus : des voix de chanteurs qui ne sont pas sur scène ! Ah, mais quel gâchis !!

En bref, abstenez-vous si vous êtes des puristes de la voix et de la musique. Dans le cas contraire, si vous avez envie d’aller voir « Cléopâtre, la dernière reine d’Égypte », courrez-y !

Le site du Palais des Sports : par là
Le site du spectacle Cléopâtre, par ici

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.