ob_097393_libres-sont-les-papillons-theatre-rive

Lorsqu’au théâtre, une même pièce nous fait rire et pleurer, on peut souvent dire qu’elle est une belle réussite. C’est le cas en ce début d’année de « Libres sont les papillons », jouée au théâtre Rive gauche, dans le quartier de Montparnasse. Cette « comédie » de Léonard Gershe, adaptée par Éric-Emmanuel Schmitt et mise en scène par Jean-Luc Moreau, m’est allée droit au cœur. Le jeu de Julien Dereims, Anouchka Delon, Nathalie Roussel et Guillaume Beyeler n’y est sans doute pas pour rien.

Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche

En apparence, ils sont normaux ; en réalité, ils cachent un secret. Quentin, vingt ans, vient de s’installer dans un studio à Paris. Sa voisine, Julia, même âge, libérée et rigolote, a envie d’une aventure avec lui tandis que Florence, la mère protectrice, rôde pour faire revenir son fils à la maison. Tous aiment, mais aiment maladroitement, en se faisant mal… Libres sont les papillons ? Une comédie aussi drôle que touchante, un véritable classique contemporain de Broadway adapté dans le Paris d’aujourd’hui par Éric-Emmanuel Schmitt.

Le site du théâtre Rive gauche

Photos : Fabienne Rappeneau

Photos : Fabienne Rappeneau

Le rideau s’ouvre sur une situation légère et presque banale : un jeune homme fait de la musique dans son appartement. Sa mère l’appelle, il est agacé, et il ne va pas tarder à faire connaissance avec sa jolie voisine. La situation est amusante mais les premières scènes ne nous emportent pas encore totalement. On se dit que la pièce est sympa mais on est alors encore loin de savoir par quel ascenseur émotionnel elle va nous faire passer !

Il ne faut, cela dit, pas plus longtemps pour percevoir comme Julien Dereims est bluffant en Quentin. Il incarne un personnage hors du commun, intelligent, désireux de vivre et sans cesse sur le fil. Sa partenaire, sur scène comme à la ville, est Anouchka Delon. La jeune femme est pétillante et prête à Julia ses faux airs de Kate Middleton (vous ne trouvez pas ?). Le duo fait connaissance, se cherche, se trouve finalement assez vite.

Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche
Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche

Puis arrivent la réalité, qui nous fait quelques instants basculer dans le drame, et, avec elle, la mère de Quentin, protectrice à l’extrême. Nathalie Roussel incarne une mère qui a une certaine noblesse, de l’humour mais qui n’a pas encore tout compris et qui, envahissante, ferait volontiers retourner son fils dans son nid, comme le bébé qu’il n’est plus.

Mais l’histoire n’est pas banale. Les textes sont profonds et travaillés. Il n’y a pas de phrase pour rien. Les sentiments des personnages explosent sur scène. Des réparties sont très drôles mais quelques scènes sont déchirantes. On voit alors les relations complexes entre une mère et son fils, entre un homme et une femme… mais pas seulement.

« Libres comme des papillons » nous parle de la maturité, du soutien que l’on porte à ses proches, de la dépendance et s’avère presque être une ode à la franchise. Les personnages sont analysés. Tout semble si réel que chacun s’identifie forcément au moins à un fragment de ce qui nous est donné à comprendre.

Les comédiens sont totalement investis. On vit avec eux les tensions dramatiques comme les moments drôles. Si la pièce est décrite comme étant une comédie, on est loin du vaudeville.

Un petit mot pour le décor : il est unique mais très réussi. J’ai trouvé très réussie cette reconstitution de studio parisien.

Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche
Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche
Libres sont les papillons : une magnifique pièce au théâtre Rive Gauche

Dans ce grand huit émotionnel, il arrive un moment où il n’est plus forcément possible de lutter contre les larmes qui roulent sur les joues. J’ai quitté la salle en pleurant. Je n’ai même plus pensé à l’heure ni à la fatigue de la journée. Je n’ai retrouvé la notion du temps qu’en voyant des chiffres sur les écrans du métro. Monsieur comme moi pensons vraiment que « Libres sont les papillons » fait partie de ces pièces dont on se souvient longtemps. L’avenir le dira !

Vous l’aurez compris : j’ai beaucoup beaucoup aimé ce spectacle et vous le recommande chaudement.

Libres sont les papillons

Au moins jusqu’au 29 mai 2016
Du mardi au samedi à 21h
Matinée le dimanche à 15h

Tarifs guichet : 36€ (carré or), 30€, 25€, 18€, 12€

Théâtre Rive gauche
6, rue de la Gaîté
75014 Paris
Tél. : 01 43 35 32 31
www.theatre-rive-gauche.com

Retrouvez tous mes billets « Théâtre »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.