ob_c0f92c_les-faux-british

Pour l’anniversaire de Monsieur, j’ai voulu nous offrir une soirée au théâtre et ai arrêté mon choix sur « Les faux british ». J’ai choisi la pièce car elle promettait d’être drôle et l’intrigue tournait autour d’un meurtre. Mon amoureux aime beaucoup les histoires de meurtre (il est d’ailleurs allé voir « La dame blanche » au théâtre du Palais royal sans moi !). Pour ma part, je suis très Cluedo et Conan Doyle mais suis aussi assez peureuse. La promesse d’un spectacle qui se joue dans cet univers mais en version humoristique m’a paru être un très bon compromis. C’est ainsi que nous sommes allés applaudir « Les faux british » au théâtre Tristan Bernard.

[Au théâtre] "Les faux british" : quand Sherlock Holmes se prend les pieds dans le tapis

Imaginez sept comédiens amateurs de romans noirs anglais qui, pour leur première fois sur scène, se donnent comme défi de jouer une pièce inédite, un véritable chef d’œuvre (enfin, c’est ce qu’ils prétendent….) du célèbre écrivain Conan Doyle. L’action se situe en plein cœur de l’Angleterre, fin XIXe siècle, dans un superbe manoir. Alors que des fiançailles sont sur le point d’être célébrées, un meurtre est commis. Chacun des personnages présents dans le château devient un suspect potentiel…

Malheureusement, ces sept comédiens d’un soir vont très vite constater, à leurs dépens, que le théâtre nécessite énormément de rigueur, ce qui leur manque incontestablement… Les catastrophes vont s’enchaîner, toujours plus vite, toujours plus grandes ! Malgré cela, ils feront tout ce qui est en leur pouvoir, avec le flegme anglais qui s’impose, pour interpréter aussi dignement que possible ce thriller théâtral qui leur tient tant à cœur. Réussiront-ils à aller jusqu’à la fin de la pièce ? Et surtout dans quel état ?

Le site des théâtres

La pièce bénéficie d’un très bon bouche-à-oreille et pour cause : elle fonctionne très bien et garantit un bon moment.

« Les faux british » joue beaucoup sur le comique de situation avec des gestes incontrôlés, des blessures inopinées et des problèmes de décor. Le spectacle met beaucoup de bonnes idées en œuvre : des répliques décalées, des trous de mémoire, des redites, des objets qui ne se trouvent pas à la bonne place, des problèmes de diction, la fierté des acteurs, etc. Les décors sont particulièrement ingénieux. L’intrigue se passe dans une seule pièce mais tout est bien pensé.

Au début de la pièce, on commence à rire doucement et plus l’histoire s’installe, plus les gags s’enchaînent et plus l’on s’amuse. La fin est presque incompréhensible et l’on rit de voir le grand n’importe quoi final.

Les comédiens réussissent à garder leur sérieux. La salle rit énormément et cela ne les déstabilisé pas. Ils sont crédibles dans leur rôle d’apprentis comédiens. Je me suis dit que leurs prochains rôles seraient peut-être difficiles après avoir tant joué les débutants qui en rajoutent pour faire semblant de mal ou bien jouer.

Le comédien qui joue l’inspecteur joue vraiment très bien. Le majordome était particulièrement drôle (en fait, il me faisait penser à Éric Judor). Monsieur n’a cessé de penser à Giscard d’Estaing en voyant le frère de la victime. Le décalage entre son style bourgeois et la façon dont il s’exprimait l’a beaucoup amusé. Les rôles féminins passent pour des hystériques.

Si je n’ai pas autant ri devant « Les faux british » que devant « Le tour du monde en 80 jours » ou « J’aime beaucoup ce que vous faites », je suis tout de même très contente de m’être déplacée. Nous avons passé une bonne soirée devant une pièce réussie et divertissante. Si vous aimez les pièces dans la veine de « Thé à la menthe ou t’es citron« , n’hésitez pas !
« Les faux British »
À partir du 20 Janvier 2016
du mercredi au vendredi à 20h30
le samedi à 18h et à 21h
le dimanche à 15h

Théâtre Saint-Georges
51 rue Saint-Georges
75 009 Paris
Métro Saint-Georges (ligne 12)

1re catégorie : 37€
2e catégorie : 28€
3e catégorie (strapontin) : 15€

theatre-saint-georges.com

Retrouvez tous mes billets théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.