Voilà deux ans qu’Holybelly a ouvert à Paris. Il s’agit d’une adresse tenue par des Français qui ont vécu à Melbourne. La nourriture y est faite maison et le lieu est très à la mode. Sur Instagram, on ne compte pas les « meilleur brunch du mooonde », « best brunch in Paris », etc. La barre est haute et cela faisait un sacré moment qu’Holybelly figurait en bonne place des brunchs que nous voulions tester. À l’occasion d’un week-end en province tombé à l’eau à la dernière minute, nous avons intégré ce brunch sans réservation à notre programme du week-end : cela paraissait tout indiqué.

Holybelly ouvre à 10 heures le dimanche. Nous voulions y aller tôt pour ne pas attendre mais le fil de la matinée en aura décidé autrement (je passe sur le pass Navigo de Monsieur qui a choisi de rendre l’âme à ce moment-là) et nous ne sommes arrivés devant qu’à 10h40. Nous nous sommes annoncés et avons été inscrits sur liste. Le temps d’attente était estimé à 35 minutes, il aura finalement été de 55 minutes.

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Il aura fallu peu de temps pour constater que le restaurant est largement fréquenté par la clientèle touristique étrangère. Il faut dire que l’accueil en anglais est impeccable.

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Le lieu est tout en longueur avec une cuisine ouverte au fond du restau. Nous avons été installés à la table communale au coude à coude avec nos voisins. Heureusement, ils étaient étrangers : nous ne comprenions pas particulièrement nos discussions respectives. Si cette grande table est très jolie, nous avons été un peu déçus de voir que l’on allait y déjeuner car elle laisse peu de place à chacun. Nous nous sommes beaucoup fait répéter l’un et l’autre ce que nous voulions dire et devions nous pencher en avant et parler fort pour nous entendre. Si le lieu est bruyant, c’est aussi grâce à la bonne musique diffusée. Les choix musicaux nous ont plu. De même, la déco est chouette : le zinc est beau, le mobilier à notre goût, la brique apparente plaisante, etc.

Et point non négligeable : l’accueil est très friendly !

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Nous avons envie de salé et du sucré et avons donc fait le choix qui mixait les deux sans avoir deux assiettes repas chacun (il aurait fallu avoir un appétit d’ogre !).

À ce stade, on se dit qu’il nous a fallu 55 minutes pour le trajet de chez nous jusqu’au restau puis 55 minutes pour y entrer puis encore quelques autres – raisonnables malgré tout – une fois attablés. Après plus de deux heures consacrées au moment où l’assiette va arriver, les attentes sont plus hautes que jamais.

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Nous avons tous les deux choisi les « pancakes, fried eggs, crispy bacon, Bourbon butter and maple syrup » (13 € par personne). Nous avons trouvé étrange que les œufs au plat et le bacon soient servis sur les pancakes au sirop d’érable mais nous avons pensé que les cuisines avaient trouvé l’astuce pour bien séparer les saveurs dans l’assiette. Puisque beaucoup de monde avait choisi cette option, cela semblait être une valeur sûre !

À la dégustation, il est certain que chacun des ingrédients qui composaient le plat était très bon. Délicieux pancakes, très bons œufs, etc. Mais manger l’œuf – sans mouillette – mais avec un goût prononcé de sirop d’érable lui-même mélangé aux petits morceaux de bacon a été très déroutant. Nous avons fini nos assiettes sans pouvoir nous défaire de cette idée que tout aurait été tellement meilleur séparé ! La réussite parfaite du plat ne tenait pas à grand chose.

À côté de nous, un couple qui avait commandé la même assiette et une assiette différente avec un peu de salade a échangé ses plats à un moment donné par manque de conviction également. Nous avons bien conscience que tout est affaire de goût.

Côté boissons (4 € chacune) :

  • Monsieur a commandé un café pendant l’attente à l’extérieur et un autre pour accompagner le brunch. Il les a trouvés très beaux et très bons !
  • J’ai tout de suite trouvé le thé de mes rêves parmi les cinq options proposées : il était très bon ! J’ai choisi « Le parfum », un thé vert aux fruits rouges, à la rhubarbe et aux figues. Miam !

La tout était servi dans de la jolie vaisselle.

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

L’addition n’est pas folle pour Paris (17 € pour moi et 21 € pour Monsieur). Nous aurions même été prêts à payer un peu plus pour un jus de fruits et/ou légumes maison, une assiette divisée en deux parties, l’une salée, l’autre sucrée, et quelques fruits sur les pancakes. De façon générale, nous apprécions les brunchs avec formule. Nous avons été honnêtes au moment de l’addition car celle apportée ne mentionnait qu’un repas sur deux.

Pendant notre promenade du retour, nous nous sommes dits, en généralisant et en nous rappelant d’autres adresses testées, que le problème avec les adresses à la mode, c’est qu’elles génèrent beaucoup d’attentes (dans tous les sens du terme) et l’on imagine y manger le brunch parfait. On réalise en fait qu’elles ont beaucoup de qualités – souvent une belle déco, un accueil soigné, de la vaisselle choisie avec soin, etc. – mais qu’il y a tant d’adresses à Paris que ce ne sont pas toujours celles qui font le plus de buzz qui correspondent le plus à nos goûts. Je rappelle que cette remarque n’est pas spécifique à ce brunch, hein !

Où bruncher à Paris (60) : Holybelly

Nous sommes heureux d’avoir testé le brunch d’Holybelly. Cette adresse parisienne a beaucoup d’atouts mais le temps d’attente et la petite déception sucrée-salée ont fait que ce ne serait pas le brunch que l’on conseillerait en priorité.

Et vous, qu’attendez-vous d’un brunch ? Quelles sont les adresses qui vous ont séduits récemment ?

Holybelly
19 rue Lucien Sampaix
75010 Paris
http://holybel.ly/
Métro Jacques Bonsergent
Brunch sans réservation

Retrouvez, sur la carte des restaus parisiens du blog de Lili, mes billets sur les adresses testées. Il vous suffit de bouger ou d’agrandir la carte avec votre souris et vous découvrirez tous les billets que vous pouvez consulter !

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.