La quatrième comédie de Jean Franco et Guillaume Mélanie, « Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires », est actuellement jouée sur la scène du théâtre Edgar, dans le quartier de Montparnasse. J’ai accepté l’invitation pour au moins trois raisons :

  • j’ai beaucoup aimé « Panique au ministère » et « Pour combien tu m’aimes« , deux comédies signées par les mêmes auteurs
  • l’affiche m’inspirait carrément !
  • je suis belle-mère d’un enfant avec lequel je passe peut-être quatre à cinq semaines de vacances par an et un week-end sur deux depuis plusieurs années

Au théâtre : "Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires"

En réalité, il s’agit plus d’une pièce sur le couple que sur les familles recomposées. Je vous dis pourquoi nous avons passé un bon moment !

Julie vit avec Julien et ils élèvent ensemble Jules, le bébé qu’elle a eu avec Antoine. Pour l’équilibre du petit, elle a réuni tout ce petit monde pour une semaine de vacances au bord de la mer. Il paraît que l’enfer est pavé de bonnes intentions…

Présentation d' »Un week-end sur deux et la moitié des vacances »

L’histoire change des grands classiques et cela apporte un peu de fraîcheur aux spectateurs. On peut même dire que l’idée de départ de Julie est on ne peut plus saugrenue. L’intrigue nous emporte dès la première scène. Pendant environ 1h20, on ne voit pas le temps passer et on se demande comment les relations et les situations vont se dénouer.

Les comédiens sont complices – j’enfonce une porte ouverte – et prennent plaisir à jouer ensemble. À quelques moments, on sent une boutade ou un mot en plus pour amuser l’autre. Les comédiens, dont deux sur trois sont aussi les auteurs de la pièce, sont vraiment investis dans leur rôle. Quand il leur demande d’être exécrables, ils le sont vraiment. Quand il demande d’être touchants, l’émotion est incarnée avec la même justesse.

Petite parenthèse : j’ai réalisé seulement en cet automne que c’est Guillaume Mélanie que j’avais vu sur scène notamment dans « Le technicien » – une super pièce mais qui date déjà d’il y a cinq ans ! – ou encore « Jamais 2 sans 3 » !

Les échanges sont vifs et bien écrits. On sent que les auteurs ont le sens de la répartie et beaucoup d’idées.

Avec la pièce « Un week-end sur deux et la moitié des vacances », nous avons eu l’impression qu’il y avait peu d’identification possible puisque la situation est peu commune. L’enfant est plus un prétexte, un support à l’histoire. On en ressort donc avec le sourire et en ayant passé une bonne soirée. Pas de prise de tête à l’horizon !

Le théâtre Edgar est une petite salle sans mauvaise place donc il est bien agréable d’aller y assister à un spectacle.

Au théâtre : "Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires"
Au théâtre : "Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires"

Si vous aimez les comédies, vous passerez un bon moment devant « Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires ». Avec un texte corrosif et beaucoup d’amour, la pièce a plus d’un argument en réserve !

Théâtre Edgar
58 boulevard Edgar Quinet
75014 Paris
Métro : Edgar Quinet, Montparnasse
En alternance, du mardi au samedi à 19h ou à 21h
Le dimanche à 17h30 une semaine sur deux
Plein tarif : 25 € / Tarif réduit : 20 € / Moins de 26 ans : 10 €
www.theatre-edgar.com

Retrouvez tous mes billets « Théâtre »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.