Le joli quartier de la rue Mouffetard est assez éloigné de mon chemin quotidien et je regrette parfois de ne pas plus souvent me rendre de ce coin animé de Paris. Invitée à goûter la carte d’une adresse bistronomique, le Comptoir des Arts, j’ai découvert un restaurant et une terrasse où il fait plus que bon s’installer autour d’une table !

Le Comptoir des Arts est né de la passion commune pour la cuisine de quatre amis qui ont fait leurs classes à l’école hôtelière Ferrandi. Tout y est préparé à base de produits frais et cela se voit !

Nous avons été installés en terrasse pour dîner un jour de grand soleil. Nous avons pu déguster la boisson fraîche dont nous avons rêvé tout l’après-midi : virgin mojito (6€) pour moi et mojito pour Monsieur.

Les deux boissons étaient très réussies : bien dosées, généreuses en menthe, visuellement abouties. Cela fait quelques temps que je n’en avais pas bu de bon, cela m’a fait d’autant plus plaisir !

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir un amuse-bouche : des tapas de fromage blanc sur croûtons ailés. Bien frais, très bons !

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

En entrée, j’ai choisi le foie gras mi-cuit maison et ses toast, confiture de tomates à l’Espelette (14 €). La présentation sur ardoise avec de la fleur de sel m’a beaucoup plu. La confiture de tomates à l’Espelette était relevée mais en quantité raisonnable. Je l’ai mangée séparément bien ne pas couvrir le goût du foie gras. Le pain grillé était bien dosé et permettait bien de valoriser les produits. Une entrée de belle qualité !

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

Monsieur a commandé une boîte de sardines de Douamenez, toast à l’ail et piments doux (8€). La présentation était audacieuse et très réussie. Cette entrée était à la fois moderne et traditionnelle. Les sardines à l’ancienne et à l’huile d’olive Connétable étaient très bonnes. Des petits légumes ont été ajoutés et adoucissaient les filets. Les petits pains frottés à l’ail allaient pour le mieux avec l’ensemble.

J’ai ensuite dégusté une tartine de haddock aux asperges vertes et fromage frais, pousses de salade (16 €), composée également de tomates cerises, de radis et de compotée d’oignons. L’assiette était beaucoup plus généreuse que je ne l’imaginais ! La tartine était délicieuse, très fraîche et créative. Après avoir dégusté du foie gras, j’ai peu touché à la salade, privilégiant la tartine, pour laquelle je me suis aussi fait aider. Cette très belle tartine est bel et bien un plat à part entière, qui ne ne nécessite pas d’entrée ni de dessert, sauf pour les plus gourmands. Une réussite en tout cas !
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Monsieur a commandé un faux filet de bœuf rôti en pavé et sauce fumée, purée verte au persil (19€), de nouveau une très belle assiette. La portion de viande est très généreuse et conviendra aux plus carnivores des convives. La sauce est délicatement relevée. L’écrasé de pomme de terre accompagne très bien l’ensemble.
Les vins du Comptoir des Arts sont sélectionnés parmi de petits producteurs. Monsieur a dégusté un verre de Fronton 2012, un brin épicé et aux arômes de fruits noirs. Ce vin a très bien accompagné la viande et lui a bien plu.

J’ai terminé mon repas sur un fondant au chocolat noir Manjari Valrhona (9 €). Ce fondant est aussi fort au chocolat que ce que j’aime et a un cœur vraiment coulant. Un délice ! Il est proposé avec de la chantilly à la vanille pour les amateurs. Pour ma part, j’ai tendance à ne jamais masquer le chocolat avec autre chose.

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

Monsieur a dégusté une pana cotta mojito (8 €). Dans un premier temps, il a été surpris par l’aspect son aspect. Ce dessert est gourmand et rappelle vraiment le mojito. Surprise agréable : du sucre pétillant parsème le dessus du dessert. Monsieur était content de son choix avec cette panna cotta, qui est sympa et qui change.

A l’intérieur, le restaurant est composé de plusieurs espaces : un étage climatisé, un petit salon et un petit coin cosy plutôt orientés heure du thé ou pot entre amis. Il est possible de demander à y être installés lorsque l’on vient à cinq ou une dizaine.

Le Comptoir des Arts est littéralement au pied de la sortie du métro Censier-Daubenton. La rue est animée sans être surpeuplée. C’est donc parfait pour être en terrasse. La vue depuis le restaurant est agréable : immeubles haussmanniens, kiosque à journaux, etc. C’est un quartier où il doit faire bon travailler puis s’installer en terrasse avec quelques tapas, un verre et plus si affinités !

Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse
Le comptoir des arts : une cuisine colorée, savoureuse et généreuse

En bref, le Comptoir des Arts aura su nous séduire avec des plats colorés, travaillés et originaux, servis élégamment et en quantité généreuse sur des ardoises. Assurément une bonne adresse du 5e arrondissement !

Le comptoir des arts
100 rue Monge
75 005 Paris
Tél : 01 45 35 28 34
du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 23h
le dimanche de 11h30 à 15h30 et de 19h à 23h
Métro : Censier-Daubenton
http://lecomptoirdesartsparis.fr/fr

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.