La sélection tome 1 Kiera Cass

Peut-être sont-ce la couverture – très réussie – et la perspective de lire une série de romans qui m’ont donné envie de découvrir « La sélection », un livre signé Kiera Cass. C’est, en tout cas, l’un des tous derniers livres que j’ai choisi chez France Loisirs avant de stopper l’abonnement familial (finalement, j’aurais pu continuer le temps d’acquérir les autres volumes !). Ce début d’été et le besoin de m’évader un peu ont été de parfaits prétextes pour dévorer ce roman « jeunes adultes », lu en grande partie pendant mon trajet Paris-Bouches-du-Rhône. J’ai beaucoup aimé !

Mes lectures de l'été #1 : "La sélection", de Kiera Cass

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

L’histoire de « La sélection »

Je suis assez bon public dans le domaine des livres « jeunes adultes ». Cette série n’est pas sans me rappeler les quatre volumes RebellesRumeursTricheuses-Vénéneuses d’Anna Godbersen, que j’avais aimés il y a déjà trois ou quatre ans. De même, l’histoire apparaît comme un clin d’œil aux émissions telles que le Bachelor ou, pourquoi pas, « L’amour est dans le pré »… version « L’amour est dans le château« , dont je suis assez friande. Bref, « La sélection » n’est pas une lecture très noble ni un classique mais bel et bien un best-seller que l’on prend plaisir à lire si l’on aime ce genre littéraire… et un futur film, puisque l’histoire va être portée à l’écran !

Je n’ai ni lu ni vu « Hunger games » mais il semblerait que les deux récits puissent être mis en parallèle, notamment au travers du système de castes : on est un Un si l’on a grande valeur sociale, un Sept ou un Huit si l’on ne représente rien et un Cinq peut commencer à souffrir de la faim même s’il travaille dans la musique. En effet, la famille d’America, l’héroïne, est une famille d’artistes et n’est qu’acceptable sur l’échelle sociale en étant Cinq.

Contrairement aux Bachelors, le prince Maxon est posé et a peu d’expérience puisqu’il a grandi sans la moindre expérience de ce qu’il se passe à l’extérieur. Il a le pouvoir et bien d’autres qualités mais reste assez naïf. Son personnage est attachant et le lecteur sent qu’il pourra être un grand roi. Nous ne sommes pas très loin du conte de fées ou de Kate qui épouse William. Je me suis d’ailleurs mentalement représentée la chambre d’America comme celle de Belle dans « La Belle et la bête », version Disney. Plutôt que de s’attacher à des meubles vivants, America apprécie les demoiselles qui s’occupent d’elle. La jeune fille est aussi attachante, assez rebelle (elle a du caractère en tout cas), affable et intelligente. Aurait-elle un petit côté Anastasia de « Cinquante nuances » ?

Les personnages principaux m’ont donc plu, de même que l’histoire.

Le suspens vient du fait qu’America est, initialement, amoureuse d’un autre homme que le prince. Et l’action est assurée par les autres concurrentes, toutes avides d’avoir une couronne sur leurs jolis cheveux, et le monde extérieur, car qui dit régime à tendance totalitaire (sic !) dit rébellion possible.

Le livre semble épais de prime abord mais le texte est écrit gros. En quatre ou cinq heures (attention, estimation), j’avais terminé !

Vous l’aurez compris, « La sélection » m’a vraiment bien plu. Je pense évidemment lire les romans suivants. La fin me semble déjà toute écrite mais le chemin pour y parvenir m’intéresse et j’en lirai les pages avec plaisir. Je n’ai plus qu’à chercher dans quelle bibliothèque les tomes sont disponibles !

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

Retrouvez « La Sélection tome 1 » sur Amazon

Retrouvez tous mes billets lecture

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.