ob_72f918_le-pas-sage-paris-5

Le Pas Sage est l’un de ces restaurants qui rend heureux. Installé au centre de Paris, il veille sur l’entrée du passage du Grand cerf, l’un des passages couverts hérités du passé où il fait bon se promener. Côté déco, c’est l’esprit bistrot qui règne, avec un grand bar, des tables et des chaises en bois. Le cadre est empreint d’une certaine tradition qui met en valeur des plats colorés, soignés et bien dans leur époque.

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien
Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

En cuisine, le chef est Julien Kerwien, ancien de l’atelier Joël Robuchon. La carte du Pas Sage est réduite et change toutes les semaines. Elle est élaborée à partir de produits frais et de saison. Deux formules sont proposées :

  • un menu trois temps à 35 €
  • un menu dégustation à 55 €

Notre choix s’est porté sur le menu trois temps.

Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir une pana cotta tomate-fenouil comme mise en bouche. Elle était fraîche et parfumée. La portion était idéale pour débuter le repas en profitant de la mise en bouche et sans pour autant déjà trop entamer l’appétit.

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

En entrée, nous avons tous les deux choisi le tartare de bœuf, huile de homard et foie gras. Les amateurs de fruits de mer pouvaient, quant à eux, préférer l’alternative aïoli, bulot et légumes croquants. Nous avons été plus que séduits par cette très belle entrée. Côté gustatif, parfum et délicatesse étaient au rendez-vous. La viande crue était bien marinée et tendre. D’aspect, elle évoquait vraiment la tomate. Les herbes et le foie gras apportaient de petites notes agréables. Monsieur a accompagné l’entrée d’un verre de Syrah (6 €).

 

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

Nous avons chacun choisi un plat différent. Pour ma part, j’ai opté pour un turbot, asperge blanche, kumquat et mousseline. L’asperge, dégustée début juin, prouve bien que ce n’est pas une coquetterie que de dire que le Pas Sage propose une cuisine de saison. Le plat était peut-être la partie qui sortait le moins de l’ordinaire au cours du dîner mais il est resté efficace et bon. La mousseline était une petite sauce épaisse et douce, que j’ai bien appréciée.

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien
Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

Monsieur s’est régalé d’un « agneau du Bourbonnais, petits pois et brousse », dont il m’a parlé plusieurs jours. Son plat était composé de viande fondante (du beurre !) et parfumée et d’une magnifique purée de petits pois rehaussée de menthe et saupoudrée de petits cubes de pomme croquante et rafraîchissante. Le vert de la purée était éclatant. Une vraie réussite que ce plat ! Il l’a accompagné d’un vin du Languedoc, un château l’Argentier (6,50 €), qui lui a été conseillé. Selon ses dires, l’osmose était parfaite.

Bien que grands amateurs de fromage, nous avons préféré un dessert au fromage affiné, pour finir sur une note sucrée. C’est vers le « Mara des bois, sablé, thé matcha » que nous nous sommes tournés. La soupe de fruits m’aurait aussi inspirée mais elle était au rosé et je ne bois pas d’alcool.
Encore une fois, nous nous sommes extasiés devant nos assiettes, dont le dressage mettait en valeur des fraises, des gouttes de matcha toutes douces, des gouttes de fraises délicatement épicées et un biscuit tantôt sucré, tantôt salé. Très bon !

Monsieur a terminé son repas sur un café (3 €).

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

Nous avons beaucoup aimé la vaisselle noire. Côté assiettes, les portions permettent de rester curieux du plat suivant et de tout apprécier à sa juste mesure. On ne ressort pas avec une sensation d’excès. Nous étions prêts pour une marche digestive à travers Paris (16 kms ce jour-là).

Des fraises trempées dans le chocolat sont servies avec l’addition (légère pour nous puisque c’était une invitation et que nous n’avions que les boissons à notre charge). Une délicieuse attention.

Le Pas Sage, esprit bistrot et plats colorés dans un passage parisien

En bref, notre dîner au Pas Sage a été un très bon moment. Le cadre, les saveurs et l’esthétique des plats nous ont séduits. Ce restaurant s’adresse aussi bien aux amoureux qu’aux amis ou aux collègues. Notez que ce bistrot est situé juste à côté du « Pas Sage Bar à Vin » pour un autre type de soirées !

Le Pas Sage
1 passage du Grand Cerf
75002 Paris
01 40 28 45 60
Chargeurs de téléphone à disposition sur demande
La page Facebook du Pas Sage

Merci encore à toute l’équipe de l’invitation.

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.