Blanche-Neige Once upon a time

En cette fin de saison pour les séries, j’ai eu envie de vous parler un peu de ce que nous avons regardé dernièrement.

Autant en emporte le vent

Notre voyage dans les États du sud des États-Unis nous a donné envie d’aller trouver dans le cinéma ou la littérature des évocations des bayous de Louisiane ou des récits de plantations de coton ou canne à sucre du 19e siècle… À quelques reprises, nous avons entendu des références à « Autant en emporte le vent » lors de notre séjour. Si le film est un classique, je ne l’avais encore jamais vu. Je n’avais « essayé » d’en voir que quelques images quand j’étais (vraiment) petite mais n’étais pas entrée immédiatement dans ce film, largement oscarisé en 1940, qui relate la période de la guerre de Sécession.

En Georgie, en 1861, Scarlett O’Hara est une jeune femme fière et volontaire de la haute société sudiste. Courtisée par tous les bons partis du pays, elle n’a d’yeux que pour Ashley Wilkes malgré ses fiançailles avec sa douce et timide cousine, Melanie Hamilton. Scarlett est pourtant bien décidée à le faire changer d’avis, mais à la réception des Douze Chênes c’est du cynique Rhett Butler qu’elle retient l’attention…

L’histoire de « Autant en emporte le vent »

Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?

Je ne m’attendais pas du tout à ce que Scarlett aie mauvais caractère, soit suffisante et manipulatrice ! Par certains aspects, le film m’a fait un peu penser à Sissi ou à Angélique marquise des anges. Cela vient sans doute de la part historique et de l’héroïne féminine qui ne manque pas de sang froid. « Autant en emporte le vent » dure 3h58 certes mais il comprend un prologue, un entracte, etc. En passant un peu plus vite ces moments musicaux, le film raccourcit ! J’aurais eu envie de lire le roman de Margaret Mitchell si la fin m’avait davantage plu mais celle qui a été choisie me dissuaderait presque de le revoir. Il faut avoir conscience qu’il ne s’agit pas d’une fable romantique et que l’histoire de la région a été torturée. Ne vous y méprenez pas : l’histoire de Scarlett (amoureuse d’un blondinet sans intérêt), de tous les autres personnages et de la plantation de Tara vaut largement le coup d’être vue, au moins une fois.

Once upon a time

Pour une amatrice de contes de fées, il a paru logique que je finisse par me mettre à la série « Once upon a time ». Cette série se passe dans notre monde mais met en scène des personnages venus des contes de fées. La personnalité des uns et des autres est arrangée en fonction de l’intrigue. Un coup à préférer le chasseur à Blanche-Neige, à faire descendre d’un coup la popularité de Cendrillon ou la Belle au bois dormant ou à ne plus vouloir entendre parler de Peter Pan !

De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C’est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin la méchante Reine, qui n’est autre que l’impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce Soeur Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l’effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c’est l’espoir de toute une communauté amnésique qui renaît…

L’histoire de « Once upon a time »

Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?
Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?
Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?
Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?

Nous arrivons à la fin de la quatrième saison (dur dur de trouver les deux derniers épisodes sous-titrés et en streaming, mais nous avons jusqu’à la rentrée). La série a ses hauts et ses bas. Elle a même de plus en plus un pouvoir soporifique assez étonnant sur mon amoureux (un mauvais sort ?), qui lutte parfois un peu pour m’accompagner dans l’avancée de cette série. Les gentils qui deviennent méchants, les méchants qui deviennent gentils, les sorts, les malédictions, les personnages ressortis de leurs livres pour redonner un peu de grain à moudre, etc. : il est vrai que cela peut parfois être un peu fatigant ou moins palpitant. Mais j’aime quand même voir les personnages évoluer. Emma, l’héroïne, m’est plutôt sympathique et je veux toujours savoir comment tout cela se finira. Les méchants sont souvent vraiment méchants et j’ai parfois hâte que l’on passe à un autre chapitre : les passages sur Peter Pan, la sorcière de l’Ouest ou la reine des Neiges m’ont donné envie de me débarrasser d’eux. A l’inverse, Crochet, la méchante reine ou Robin des bois font partie des personnages qui m’inspirent vraiment. Je serai en tout cas au rendez-vous de la saison 5 à la rentrée !

Revenge

J’avais déjà eu l’occasion de vous parler de la série « Revenge », à laquelle mon amoureux et moi avons bien adhéré. Après avoir vu et adoré « Gossip girl », nous lui avions cherché une remplaçante. La saison 1 de « Revenge » avait démarré en trombe (un peu trop peut-être ? Mais le projet initial prévoyait que l’histoire ne dure qu’une saison) et nous avait séduits. La série vient de se terminer après quatre saisons. Il faut dire que l’histoire devenait dure à relancer et tous les ressorts avaient été utilisés. Nous aurons regardé avec intérêt jusqu’au bout même s’il y aura eu des passages qui nous auront été plus pénibles que d’autres. Nous n’avons jamais trop accroché avec des personnages comme Takeda, Aiden ou Margaux. J’ai bien aimé le couple Émilie-Daniel, Jack dans les débuts, Émilie la plupart du temps et Nolan. J’ai sans doute aussi aimé détester Victoria (mais je ne veux pas vraiment l’avouer). Sans la dévoiler, la fin de la série est plutôt bien trouvée. Elle n’est ni joyeuse ni triste. Il faut dire que « Revenge » est sombre et, si l’héroïne traverse les saisons, elle n’est pas épargnée. Mais elle a fait du mal ! Nous nous serons quand même beaucoup dit que les personnages étaient carrément dérangés (Lili devant l’écran : « Bande de maboules ! »). « Revenge » aura été une série bien nommée et que nous avons regardée avec plaisir.

Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?
Des séries et un film : quoi de neuf sur les écrans de Lili ?

Et après, quelles séries ?

La période estivale a commencé et nous devons maintenant attendre la rentrée pour découvrir la saison 5 de « Once upon a time ». Nous aimons bien suivre au moins deux séries simultanément (même plus pour Monsieur qui, pendant que je blogue, a regardé les quatre premières saisons de « Game of Thrones » et trois saisons de « Pretty Little Liars ») et avons fait quelques essais plus ou moins fructueux :

  • un épisode de « Marco Polo« , qui nous a laissés de marbre
  • un épisode de « The Originals« , en fait bien trop proche de « Vampire diaries » dont nous avons fait une indigestion, une fois arrivés à la saison 4
  • deux épisodes de « Downton Abbey« , qui nous ont plutôt intéressés mais nous craignons vraiment que la série ne soit trop calme et que les intrigues ne nous tiennent pas en haleine
  • un épisode de « House of cards« , qui nous a semblé désespérément long et plat… (à la fin de l’épisode, nous avions chacun notre iPhone dans la main et pensions à autre chose)
  • de nombreux épisodes de « Scandal » ! Nous en sommes, au moment où j’écris, à la saison 2 et adhérons vraiment ! Il se pourrait bien que je vous en reparle…

Et vous, quelles sont les séries qui vous ont marqués ou qui vous tiennent en haleine en ce moment ?

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.