Quatre ans après avoir vu « Le président, sa femme et moi », je suis allée applaudir « Le bouffon du président », toute nouvelle pièce jouée au théâtre des Variétés et qui se décrit elle-même comme une comédie féroce d’Olivier Lejeune. L’intrigue tourne autour de la rencontre entre un ancien président de la République et un comique qui vit de la satire des politiques. Rien qu’en voyant l’affiche, vous devez avoir votre petite idée de la personne qui a inspiré le personnage principal !

"Le bouffon du président" : du théâtre et des politiques

Imaginons un ancien Président de la République tenté de revenir au premier plan. Une situation totalement invraisemblable, non ? Et que, François Nicoly, puisque tel est son nom, veuille se venger à jamais d’une star du rire dont il a toujours été la tête de turc… Attention, ça peut faire des étincelles ! Un affrontement acharné, cinq personnages explosifs… Mais, qui rira le dernier ?

Cela devient suffisamment rare pour être noté : la pièce commence, comme le veut la tradition, par les trois coups et les spectateurs ont applaudi l’arrivée des comédiens.

Le ton est donné dès les premières minutes : le comique « est à fond », enchaînant les jeux de mots et débitant des blagues de tous les goûts. Le personnage de Jerry Guillos, interprété par Franck de Lapersonne, est grossier et insensible aux dégâts qu’il peut provoquer.

Les deux rôles féminins apportent un peu de fraîcheur. Roseline, jouée par Fabienne Chaudat, tout de rose habillée et un peu enrobée, attire la sympathie et essaie désespérément de se faire aimer par le président. L’autre personnage, Sophie, incarnée par Cécile de Ménibus, représente la jeunesse, un peu arriviste et rebelle.

Michel Guidoni s’amuse beaucoup dans la peau de François Nicoly. Il faut dire que mimer la gestuelle de Sarkozy (et de Hollande) avec autant d’implication et de réussite dout amuser autant celui qui joue que ceux qui regardent. Le résultat est assez bluffant.

Frédéric Bodso a un rôle plus discret, celui de Pierre. Un personnage qui fait de la peine… Je ne peux guère en dire plus ! Mais, de façon générale, les comédiens étaient tous impliqués et prenaient manifestement plaisir à être sur scène.

Les dialogues sont bien écrits et truffés de références à des affaires ou à des déclarations politiques connues. Tous les jeux de mots ne sont pas appuyés (heureusement !) et c’est aux spectateurs de les saisir au vol.

Les spectateurs étaient en moyenne plus âgés que nous, plutôt de la génération de mes parents, même si vous allez me dire que c’est trop souvent le cas dans les salles de spectacles. « Le bouffon du président » est typiquement le genre de pièce que j’aurais pu aller voir avec eux. La salle était remplie et le public était enthousiaste criant des « Bravo ! » et « C’est excellent » et riant tout au long du spectacle.

"Le bouffon du président" : du théâtre et des politiques

Le spectacle s’adresse plus particulièrement à tous ceux qui sont sensibles aux imitations ou aux blagues bon enfant sur les personnages politiques. Pour notre part, nous avons plus souri que ri mais nous avons passé une bonne soirée et sommes ressortis divertis.

Et vous, est-ce votre genre de pièces ?

Merci beaucoup de l’invitation

Le bouffon du président
du mardi au samedi à 20h
le samedi et le dimanche à 16h30
de 15 à 49 €
10 € pour les moins de 26 ans certains jours

Théâtre des Variétés
7, boulevard Montmartre
75002 Paris
Métro Grands Boulevards
www.theatre-des-varietes.fr

Retrouvez tous mes billets « Théâtre et one man shows »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.