Mon amoureux et moi sommes allés voir « Drôles de menteurs », une pièce de théâtre écrite par Tony Harrisson et Cécilia Mazur, sur les planches du petit Gymnase depuis peu. L’affiche promettait un spectacle léger et nous a donné envie d’accepter l’invitation. Et nous avons passé un bon moment."Drôles de menteurs" : des intrigues amoureuses au théâtre

Anthony un jeune trentenaire paumé passe sa vie à mentir à Sophie, son officielle, et à Jess, sa régulière. Il est entouré d’amis tout aussi menteurs et perdus que lui. Tous ces mensonges cachent en vérité le profond mal-être de ces jeunes adultes.

« Drôles de menteurs » sur le site du théâtre du Gymnase

Photos : Gianni Giardinelli
Photos : Gianni Giardinelli
Photos : Gianni Giardinelli

Photos : Gianni Giardinelli

Le texte est frais et bon enfant, le ton léger. On passe une bonne soirée (sauf peut-être les filles qui attendent que leur homme quitte leur copine !) et on sourit vraiment souvent.

La pièce a un petit côté sitcom. On a affaire à des trentenaires. Le personnage principal roule des mécaniques, a sa bande de copains, ses conquêtes, se cherche en amour et au boulot. Sa maîtresse a sa « best friend forever ». Les filles galèrent et pleurent, les hommes galèrent et mentent. Les histoires sont passionnées, avec beaucoup de cris. Tout le monde est très expressif. L’intrigue sentimentale est telle que l’on se demande vraiment comment la pièce va se finir. La pièce est bien ancrée dans notre époque.

Les comédiens prennent plaisir à jouer. Quatre d’entre eux jouent plusieurs personnages. Un comédien incompris, une serveuse, une maquilleuse, une enseignante, une working-girl d’agence de pub, un agent, un directeur d’école, des amis… Il a fallu un petit temps d’adaptation pour bien comprendre qu’une personne habillée de la même façon pouvait avoir plusieurs rôles, que l’on pouvait distinguer par une coiffure ou un sac différent. Seul le personnage principal, Anthony, n’en interprète qu’un seul.

Étaient sur scène ce jour-là :

  • David Baiot : Anthony
  • Ariane Brodier (je n’ai pas arrêté de me demander où je l’ai déjà vue… Une requête Google m’a laissé entendre que ça devait être dans « Opération séduction aux Caraïbes », en 2002…!) : Jess
  • Déborah Amselem : Sophie et Laeticia
  • Sylvain Tempier : Pedro, le chef, l’agent
  • Richard Bartolini : JP, Momo et Ringo

Le décor est composé de blocs blancs, déplacés entre chaque scène. Il est plutôt astucieux et cela apporte de la vie.

Selon nous, « Drôles de menteurs » s’adresse principalement à un public de 20 à 40 ans. Si les embrouilles sentimentales et les beaux parleurs vous amusent, vous devriez passer un bon moment de divertissement !

Peut-être avez-vous commencé à voir fleurir l’affiche de la pièce sur les colonnes Morris de Paris ?

Drôles de Menteurs
du mardi au samedi à 20h
Petit Gymnase
Théâtre du Gymnase
38 boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris
www.theatredugymnase.com

Retrouvez tous mes billets théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.