Je serais sans doute passée à côté de la pièce de théâtre « Visites à Mister Green ou l’accident providentiel » si mon attention n’avait pas été attirée dessus. J’ai su en moins de trois clics que je ferais le déplacement car :

  • j’ai toute confiance en la programmation de la Comédie Bastille
  • en 2002, « Visites à Mister Green » a été nommée quatre fois aux Molières : meilleur comédien, meilleure révélation, meilleure création et meilleure adaptation
  • la critique est excellente : je n’ai trouvé aucune trace d’un spectateur déçu
  • l’affiche et l’histoire m’ont intéressée

Nous sommes sortis convaincus !

"Visites à Mister Green", la pièce nommée aux Molières de retour au théâtre

Ross, jeune cadre chez American Express, renverse avec sa voiture Mr Green un vieillard de 86 ans. Accusé de conduite dangereuse, il est condamné à rendre une visite hebdomadaire à la victime durant 6 mois.
Depuis la mort de son épouse, Mr Green vit reclus dans son appartement, rideaux tirés, téléphone coupé. Il n’ouvre même plus son courrier et se nourrit à peine. Seules quelques habitudes raccrochent ce juif pratiquant à la vie.
Lorsque Ross frappe à sa porte pour la première fois, il est reçu comme un intrus. Ses bonnes intentions sont mises à rude épreuve, Mr Green refuse toute aide.
Contraint à la persévérance, Ross entre comme par effraction dans un univers confiné et figé.
Une relation chaotique s’instaure au fil des semaines et se mue en rituel familier.

« Visites à Mister Green » est une pièce de Jeff Baron, adaptée en français et mise en scène par Thomas Joussier, qui interprète Ross aux côtés de Jacques Boudet, qui donne ses traits au (plus que) grognon Mister Green. Le vieil homme semblait plus vrai que nature : nous avions presque du mal à imaginer un comédien avec un caractère différent de celui montré sur scène.

Dans « Visites à Mister Green », le dialogue prime. L’ambiance est parfois pesante ou sous tension. Ross ose bousculer son aîné et le faire réagir. Bien souvent, la société semble imposer aux plus jeunes de ne pas faire de vague, de ménager les personnes âgées quitte à les conforter dans leurs insupportables manies. Dans la pièce, ce que la société pense est plutôt fait pour être bousculé. L’histoire est bien ficelée autour de sujets de société, et notamment de la religion. Je ne vous en dis pas plus pour garder le suspens !

Vous l’aurez compris : il s’agit d’une comédie dramatique. J’avais omis de prévenir mon amoureux du genre de pièce que l’on allait voir et il s’est presque étonné de constater qu’il n’était pas là pour rire mais cela n’a pas gâché son plaisir. Ça fait du bien de voir de bons spectacles qui font réfléchir et nous touchent.

Nous avons conservé pendant l’heure quarante que dure approximativement la pièce tout notre intérêt, nous demandant quel pourrait bien être le dénouement. L’émotion est au rendez-vous : c’est bien là le signe d’une réussite.

La première image de la pièce est celle de l’appartement du vieil homme. Ça a été une très bonne surprise car le décor est particulièrement réaliste et réussi. Nous sommes tous déjà entrés dans un foyer qui semblait être resté figé 40 ou 50 ans en arrière. Ce lieu de vie pourrait exister tel quel quelque part. Le fait de vraiment se croire chez Mister Green sert très bien la pièce.

De même :

  • les lumières sont travaillées. Il est rare de voir dans une pièce un tel soin mis sur les différents éclairages et d’être dans le noir quand les comédiens quittent la scène, « comme à la maison »
  • les tenues de Ross changent d’un jeudi sur l’autre, « comme dans la vraie vie »

En bref, « Visites à Mister Green » est une vraie bonne pièce de théâtre. Je ne lui ai pas trouvé de défaut. Ce n’est pas tous les jours que je n’ai pas de « mais » à argumenter. Les comédiens, les dialogues construits, la mise en scène, etc. : tout est en place pour nous faire passer un bon moment.

Je n’ai donc qu’un conseil : allez voir « Visites à Mister Green » avant d’assister dans quelques temps à la suite. « Retour chez Mister Green », qui se déroule six ans après, semble être en préparation ! Pour notre part, aucun doute : nous sommes curieux de connaître la suite !

Bon spectacle !

Visites à Mister Green ou l’accident providentiel
Jusqu’au 3 janvier 2015
Du mardi au samedi 19h – Dimanche 15h
http://visitesamistergreen.com

32 € et 27 €
Tarif moins de 26 ans : 10 € en fonction des places disponibles

Comédie Bastille
5 rue Nicolas Appert
75011 Paris
Tél : 01 48 07 52 07
www.comedie-bastille.com

Retrouvez tous mes billets « Théâtre »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.