Le porteur d'histoire, d'Alexis Michalik

Nous avons adoré « Le cercle des illusionnistes » au théâtre. Cela nous a donc donné envie d’aller voir la pièce précédente d’Alexis Michalik : « Le porteur d’histoire ». Cette pièce n’a pas surpassé l’autre mais elle nous a malgré tout beaucoup plu. La patte de l’auteur est forte, la mise en scène et l’histoire sont construites à sa façon et c’était pour nous plaire.

"Le porteur d'histoire" : le théâtre qui fait voyager dans le temps

Le Porteur d’histoire nous invite à écouter une histoire, des histoires, à relire l’Histoire, notre Histoire et à voyager, tout simplement, dans le temps et l’espace par le biais de cinq acteurs, de cinq tabourets, d’un plateau nu, de deux portants chargés de costumes et du pouvoir illimité de notre imaginaire.

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents.

Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. Elles ont été entraînées par le récit d’un inconnu, à la recherche d’un amas de livres frappés d’un étrange calice, et d’un trésor colossal, accumulé à travers les âges par une légendaire société secrète.

Le site du Studio des Champs-Elysées

"Le porteur d'histoire" : le théâtre qui fait voyager dans le temps

Nous avons pris nos places seulement quelques jours à l’avance et nous étions donc mal placés, au fond de la salle. Ça retire toujours un peu de magie lorsque l’on est moins immergés dans une histoire et que l’on a du mal à s’installer.

Malgré tout, le texte et la mise en scène d’Alexis Michalik nous ont encore une fois séduits. « Le porteur d’histoire » est le genre de pièce que l’on aimerait savoir écrire. Les références culturelles sont nombreuses. L’histoire est un peu « une idée à la seconde » : elle fourmille, est inattendue et astucieuse. Par quelques aspects, j’ai pensé au « Da Vinci code ».

Nous avons été emportés d’un bout à l’autre de l’histoire, voyant les personnages se croiser, se rencontrer, leurs vies s’imbriquer. « Le porteur d’histoire » n’est pas le genre de pièce devant laquelle on peut se permettre de lever le nez en l’air : on se concentre pour bien garder le fil. J’avais tout de même trouvé la fin rapide.

Si j’ai préféré « Le cercle des illusionnistes » au « Porteur d’histoire », c’est sans doute parce qu’il s’agissait de ma découverte du travail d’Alexis Michalik. Mais, assurément, les deux pièces ne sont pas banales et méritent le déplacement !

Le porteur d’histoire
Jusqu’au 31 décembre 2014

Comédie & Studio des Champs-Élysées
15 avenue Montaigne
75008 Paris
Catégorie unique : 32 €

Retrouvez tous mes billets théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.