L'Orient express à Paris

J’ai eu envie de visiter l’exposition « Il était une fois l’Orient express » dès que j’ai su qu’elle était montée à l’Institut du monde arabe. Depuis son ouverture en avril, elle semble rencontrer un vif succès. Nous y sommes donc allés un dimanche matin à 9h pour une ouverture à 9h30 et avons pu rentrer assez facilement. Il existe des coupe-files (14,80€ au lieu de 10,50€) ou des visites guidées complètes (23€) mais le budget nous semblait trop important. La visite en individuel se fait par groupes d’une quinzaine de personnes et comprend déjà quelques explications !

Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabeIl était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe

Dans toute sa splendeur d’autrefois, l’Orient Express vient faire halte sur le parvis de l’Institut du monde arabe à l’occasion d’une grande exposition consacrée au plus mythique des trains, à cette icône de l’Art-Déco qui a fait le ravissement de générations de voyageurs, ouvrant grand à ceux-ci les portes de l’Orient.

Rendue possible grâce au concours de SNCF, cette manifestation de grande envergure est conçue en deux parties :

C’est tout un train d’abord – locomotive en tête, suivie de trois voitures exceptionnelles et d’un wagon-restaurant – qui prend place sur le parvis de l’Institut. Le visiteur entreprend son parcours sur un quai de gare reconstitué le long du train, avant de monter dans celui-ci et de le parcourir, voiture après voiture, y découvrant l’atmosphère luxueuse et feutrée qui accompagnait le voyageur tout au long d’un périple dont l’aboutissement était la découverte de l’Orient. La dimension cinématographique est omniprésente au fil d’une déambulation où les silhouettes des voyageurs prestigieux d’autrefois paraissent avoir quitté leur compartiment à l’instant… Leur existence à bord du train se donne à voir à travers le confort étrange, un peu irréel, des cabines parées de fines marqueteries et de laitons étincelants.

Le site de l’Institut du monde arabe

La découverte du train est assurément la partie à ne pas manquer de la visite. La mise en scène est très soignée. On voudrait disposer de plus de temps pour observer chaque objet. C’est vraiment dépaysant ! On repère au passage l’influence d’Harry Potter : les images des journaux bougent !

Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe

La déco des wagons est soignée… plus rien à voir avec les trains récents, même s’ils sont majoritairement décents !

Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe
Il était une fois l'Orient express, l'expo de l'Institut du monde arabe

Les gourmands qui ont les moyens peuvent réserver une table dans le wagon restaurant, où sont organisés des dîners à l’occasion de l’expo. Il faut s’y prendre un bon mois à l’avance. Attention aux visiteurs du soir : le wagon bar est parfois réservé à ces convives au-delà de 18h30 !

On nous presse un peu pendant la visite pour que nous ne nous attardions pas. La seconde partie, dans le musée, comprend de belles affiches, des objets, des anecdotes amusantes (le roi de Bulgarie qui voulait conduire, le maharadja et ses femmes, etc.) mais est moins mémorable.

La visite se poursuit à l’intérieur de l’Institut du monde arabe où le public se voit présenter, sur deux niveaux, un véritable « musée » de l’Orient Express : objets et documents d’archives, affiches, films et photographies, dont certains sont montrés dans d’immenses malles-vitrines qui sont autant d’allégories du voyage… Cette vaste exposition permet de comprendre les origines de l’Orient Express, à travers la personnalité de son « inventeur », Georges Nagelmackers, mais aussi dans ses aspects techniques, sociaux et culturels. Les questions liées à la dimension géopolitique de l’Orient Express y sont également développées, à travers les différents itinéraires du train et les correspondances permettant, à partir d’Istanbul, de rallier Alep, Damas, Beyrouth, Bagdad, Le Caire, Louxor, Assouan…

Le site de l’Institut du monde arabe

En bref, nous avons beaucoup aimé nous promener dans l’Orient express, ce train si mythique ! Si vous en avez l’occasion, ne manquez pas cette expo originale ! A défaut, vous pouvez aussi relire « Le crime de l’Orient express », le roman d’Agatha Christie !

Et vous, est-ce que l’Orient express vous fait rêver ?

Institut du monde arabe
1, rue des Fossés Saint-Bernard
Place Mohammed V
75 005 Paris

Jusqu’au 31 août 2014
Du mardi au jeudi de 9h30 à 19h
Nocturne vendredi jusqu’à 21h30
Week-ends et jours fériés de 9h30 à 20h

Niveaux -1, -2 et parvis
Tarif plein : 10,50 € (hors éventuels frais de réservation)
Gratuit pour les moins de 16 ans

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.