Au départ, « La liste de mes envies » est un livre à succès. Je savais simplement que l’action se passait à Arras. J’ignorais que la question soulevée était celle de ce qu’un énorme gain au loto pouvait changer dans la vie de quelqu’un d’ordinaire. Didier Le Pêcheur a porté « La liste de mes envies » au cinéma. Le film sort aujourd’hui, 28 mai. J’ai eu la chance de le voir en avant-première – l’invitation n’avait rien à voir avec le blog – et ai vu Mathilde Seigner et Marc Lavoine, venus prononcer quelques mots sur cette comédie dramatique."La liste de mes envies" : ce que 18 millions d'euros peuvent changer

Lorsque la petite mercière d’Arras découvre qu’elle a gagné 18 millions à la loterie et qu’elle peut désormais s’offrir tout ce qu’elle veut, elle n’a qu’une crainte : perdre cette vie modeste faite de bonheurs simples qu’elle chérit par-dessus tout. Mais le destin est obstiné, et c’est en renonçant trop longtemps à cette bonne fortune qu’elle va déclencher, bien malgré elle, un ouragan qui va tout changer. Tout, sauf elle.

« La liste de mes envies » sur Allociné

"La liste de mes envies" : ce que 18 millions d'euros peuvent changer

Nous avons bien aimé le film. Le fait de ne pas avoir lu le roman de Grégoire Delacourt nous a permis d’être objectifs et d’apprécier le jeu des acteurs sans nous dire qu’ils étaient trop comme ci ou pas assez comme ça. Mathilde Seigner incarne la force et la volonté. Marc Lavoine est très crédible en Jo « pauvre type » déformé par une vie qui l’use.

On s’est tous déjà demandé ce que l’on ferait si l’on gagnait au loto. Un tour du monde, un grand appart à Paris et de bons placements pour l’assumer ? Autre chose ? En tout cas, Jocelyne, elle, a du mal à encaisser la victoire et a un comportement inattendu. Elle a peur d’ajouter une carte sous le château et que tout s’effondre. Elle craint de travestir les sentiments de ses proches. Alors, en attendant, elle fait une liste, celle de ses envies : une lampe, une voiture, des choses simples… Des choses qu’elle pourrait avoir.

L’héroïne a deux grands enfants. Ils m’ont bien amusée car ils jouent avec les clichés. L’arrageoise a aussi des amies assez formidables. On sentirait presque leur présence réconfortante, à l’épreuve de tout. Et puis il y a les hommes… Mais chut, je ne peux pas trop vous en dire !

"La liste de mes envies" : ce que 18 millions d'euros peuvent changer
"La liste de mes envies" : ce que 18 millions d'euros peuvent changer

C’est assez frustrant car je voudrais en dire davantage mais ce n’est pas possible sans vous spoiler.

En tout cas, si « La liste de mes envies » n’est pas le film ultime, il s’agit d’une comédie dramatique qui joue bien son rôle et nous questionne sur la fragilité du bonheur et de nos existences…

Et vous, l’avez-vous lu ? Comptez-vous aller au cinéma ?

Pour vous plonger dans l’univers du film, retrouvez mes billets sur Arras :
Visite de l’hôtel de ville d’Arras, du jardin des boves au beffroi
Week-end à Arras : une belle nuit à l’hôtel de l’Univers
Un week-end à Arras : quelques spécialités gourmandes
Un dîner à Arras : la cave des saveurs
Un bon restau à Arras : le petit rat porteur

Retrouvez tous mes billets ciné

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.