La Girandole, parc du château de Versailles

En bonne parisienne, je mange régulièrement au restaurant. Mes 140 billets restau doivent suffire à le prouver. Je suis en général de bonne composition vis-à-vis des serveurs. Je suis contente quand ils sont particulièrement sympas mais comprends aussi quand ils sont juste corrects. Je défends même plutôt les serveurs parisiens car mon sentiment n’est pas négatif. Est-ce parce que je ne vais pas dans les lieux les plus touristiques ?

Coup de gueule : je tiens un prétendant au titre de serveur de brasserie parisienne le plus malaimable

Pourtant, je viens de faire une si mauvaise expérience que je ne peux pas m’empêcher d’en parler ici. Je comprends mieux la réputation des serveurs à Paris, même s’il est très regrettable que cette image leur nuise.

En fait, c’est plus exactement dans le parc du château de Versailles que j’ai fait une rencontre des plus désagréables. Un lieu hautement touristique, donc.

Vers 14h30, nous avons souhaité manger. Nous nous sommes installés à la terrasse de la flottille, un restau qui semblait bien agréable. Après près de 20 minutes sans que les plats des précédents posés devant nous aient été débarrassés et quasi aucun regard du serveur qui ne cessait de passer à côté de nous, nous n’avions toujours pas de carte ou de signe d’intérêt prochain… Chose plus que rarissime, nous sommes partis. Jusque là, tout va à peu près bien.

Nous nous sommes installés plus loin à la terrasse de la brasserie de la girandole. Un serveur – que nous nommerons « Serveur 1 » – nous a indiqué où nous asseoir. Serveur 2 est arrivé et nous a fait une remarque du type « si vous vous asseyez là où les tasses ne sont pas débarrassées, on ne risque pas de s’occuper de vous » (« euh, c’est votre collègue qui nous a orientés vers cette table »).

Serveur 2 nous annonce ensuite ses recommandations : un confit de canard, une salade césar ou des burgers. Ne mangeant pas de volaille, j’écoutais à moitié et attendais la carte car j’avais comme idée de départ de manger une salade. Il nous presse pour savoir ce que nous voulons et je lui indique que je n’aime pas le poulet et aimerais la carte « s’il vous plaît ». Sur ce, il était très contrarié, en mode « quelle chieuse ! ». Il demande si je mange quand même au moins du bœuf et ne suis pas végétarienne, avec tout le mépris dont il doit faire preuve vis-à-vis des amateurs de légumes. Il me donne une carte à contrecœur et enchaîne sur la commande de boisson. Mon amoureux demande une bière et Serveur 2 me demande si je veux du rosé ou du vin blanc. Je lui indique, un peu fatiguée par sa représentation, que je ne bois pas d’alcool. Pour lui, la coupe était pleine, il s’est exclamé qu’il allait faire faillite avec des gens comme moi et utilisait la gestuelle qui allait avec… Il propose alors un jus de fruits pressés composé d’orange et de citron. Je n’en avais pas envie mais ai dit oui pour m’en débarrasser et éviter une nouvelle insulte à peine déguisée.

J’ai ensuite pu commencer à regarder la carte et me suis décidée pour une pizza Clara, à la tomate, au jambon, à l’œuf, aux champignons et au fromage. Quand Serveur 2 est revenu et a demandé quel était mon choix, il s’est exclamé : « Tout ça pour ça ! ». J’étais sciée. De quoi je me mêle ? S’il ne souhaite pas vendre de pizza, il peut parfaitement retirer des options de sa carte puisqu’il semblait avoir des responsabilités dans le restaurant. À ce moment là, mon amoureux lui propose que nous partions si cela ne lui convenait pas et Serveur 2 nous a retenus.

On nous apporte ensuite par anticipation la note. En la regardant, nous découvrons une ligne intitulée « Suggestion », facturée 2€. Quand nous interrogeons Serveur 1 à ce propos (qu’est donc une suggestion ?), Serveur 2 est arrivé et, avec un ton théâtral, il nous a expliqué que mon jus avait un supplément citron et qu’il passait donc de 6 à 8€. Nous étions consternés. Nous avons aussi objecté que nous n’avions pas vu la carte et il a répondu « ooooooh si !! » d’un ton que je ne saurais qualifier. Devant notre prétendue avarice, il a fait un grand geste et a remis le jus à 6€.

Nos voisins de table semblaient aussi surpris par le service et ont vérifié leur note qui leur paraissait salée. On leur a annoncé 60€ au lieu de 59,20€. Pour le principe, c’est moyen.

Coup de gueule : je tiens un prétendant au titre de serveur de brasserie parisienne le plus malaimable

Pour la suite du repas, Serveur 1 nous a apporté nos plats et s’est occupé de l’addition. Le tout était correct, au niveau de ce que l’on attend d’un lieu de restauration rapide dans un lieu touristique.

Inutile de dire que je penserai au pique-nique lors d’une prochaine visite à Versailles !

Cet incident avec Serveur 2 (dont j’évite de livrer le prénom…) est complètement hallucinant et pas du tout digne du parc du château de Versailles !

Et vous, comment auriez-vous réagi ?


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.