Attirés par l’excellente critique du film « Her », nous sommes allés le voir peu après sa sortie, le 19 mars. Le film de Spike Jonze a reçu l’Oscar du meilleur scénario original et du meilleur scénario aux Golden Globes. Si ce film à la croisée du drame, de la romance et de la science fiction nous a plu, nous en attendions en réalité bien plus.

"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

La fiche de « Her » sur Allociné

"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma

Les qualités du film ne manquent pas :

Joaquin Phoenix, omniprésent, livre une très belle interprétation de Theodore. Sa douteuse moustache et lui sont présents sur chaque plan. L’homme traîne sa solitude et/ou son Os partout avec lui. Le film ferait craindre l’isolement tant Theodore semble livré à lui-même.

– L’idée du métier de Theodore a une certaine poésie, même si cela laisse entendre que l’humain en couple ne sait plus souffler mot romantique sans aide : il écrit des lettres pour les autres.

– J’ai beaucoup imaginé Scarlett Johansson, pourtant seulement présente par la voix. Son timbre est si particulier qu’il est difficile d’oublier qui se cache derrière les intonations sexys à l’oreille de Theodore.

La ville est si belle ! Je n’ai pas particulièrement aimé « Lost in translation » – j’ai d’ailleurs dormi – mais j’avais l’impression de voir Tokyo dans « Her ». J’aurais pu croire que j’étais retournée en haut de la mairie de la capitale nipponne et que j’admirais des buildings dont j’ignorais jusqu’au nom. Derrière de grandes baies vitrées, la ville est saisissante.

"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma
"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma

La réflexion sur le rapport de l’homme à la machine est intéressante. On pense solitude, rapports humains, place de la technologie dans nos vies, etc.

Malgré tout, 2h06, ça fait long. Le film est beau. On pourrait dépérir d’ennui à voir un personnage se lier avec une femme virtuelle et on sort encore debout de la salle. Mais quelque chose fait que l’on est ressortis avec une petite frustration. Le film était un peu en dessous de nos attentes. Est-ce parce que l’on s’habitue à voir des séries au rythme effréné ? L’impression de lenteur nous a gênés.

On ne se projette pas, on ne s’identifie pas au personnage. On regarde le film calmement depuis la salle. Tout juste arrondit-on la bouche de surprise à un moment. Theodore est en proie à de vives émotions, qui ne parviennent pas jusqu’à nous.

"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma
"Her" : l'histoire d'amour entre un homme et son OS au cinéma

En bref, je ne peux pas vous déconseiller d’aller voir « Her », qui reste un beau film. Mais nous attendions tellement mieux !

Et vous, avez-vous prévu de faire le déplacement ? Avez-vous vu un bon film récemment ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.