Quand on m’a proposé d’aller voir l’adaptation de « Roméo et Juliette » mise en scène par Nicolas Briançon, j’ai évidemment accepté. L’histoire des amants de Vérone reste un classique dont on se lasse difficilement. Jusque là, je l’aie vue deux fois en ballet à l’opéra Bastille, avais vu deux fois la comédie musicale au palais des congrès il y a une dizaine d’années et connais le film de Baz Luhrmann mettant Leonardo di Caprio et Claire Danes à l’honneur. Et j’ai une bonne nouvelle : nous avons aimé la pièce montée au théâtre de la porte Saint-Martin !

"Roméo et Juliette" : Shakespeare au théâtre de la Porte Saint-Martin

Au tout début de la pièce, j’ai été un peu déroutée par la mise en scène et les vêtements noirs et blancs. Tout est assez dépouillé et les décors sont peu nombreux et modernes.

Nous avons eu du mal à accrocher aux premières scènes, à la fois parce qu’il n’était pas simple d’entrer dans la bagarre et peut-être aussi parce que nous sommes arrivés une ou deux minutes après le début de la pièce et nous sommes sentis parachutés. Nous n’avions pas anticipé les 20 minutes de queue au contrôle et nos places étaient prises une fois arrivés dans la salle. On nous a « relogés » davantage sur le côté du deuxième balcon et peut-être un tiers de la scène n’était pas visible de nos places, même penchés en avant comme nous l’étions.

Puis ça a été mieux dès la première apparition de Juliette. Ana Girardot est vraiment très bien dans le rôle, incarnant une jolie jeune femme douce et déterminée. Voir Valérie Mairesse dans le rôle de sa nourrice a été une bonne surprise car elle a ce qu’il faut d’espièglerie. Le couple Capulet, les parents de Juliette, est vraiment très bien interprété : une belle femme résignée d’un côté et un homme intraitable et très « cigares et affaires » de l’autre.

A côté, Niels Schneider nous a semblé un peu fade et peu passionné en Roméo. Lui et son groupe d’amis sont particulièrement gamins dans cette version. Benvolio a un petit rôle et Mercutio, incarné de façon très vivante, est une vraie tête à claques ! Si j’ai vraiment suivi la pièce avec intérêt, leurs passages m’intéressaient moins.

"Roméo et Juliette" : Shakespeare au théâtre de la Porte Saint-Martin

La preuve que j’ai adhéré est la petite larme qui a coulé le long de ma joue lorsque Juliette joue la morte la première fois et que son entourage la trouve étendue, superbe, dans son lit. Mention spéciale à toutes les robes portées par la jeune femme !

Mon amoureux aime beaucoup l’histoire de « Roméo et Juliette », avais bien aimé le livre et adoré le ballet. Cette version modernisée lui a semblé plutôt bien. Selon ses propos, les décors étaient quand même très austères : il n’y a pas la magnificence que l’on peut trouver dans certaines versions. Cette version lui a semblé assez violente, et en particulier l’affrontement du début. Ça lui a fait penser à « Orange mécanique » de Stanley Kubrick. Il a aussi trouvé Juliette resplendissante et que sa robe rouge en tulle était magnifique. Cette dernière tranchait avec le reste du décor. Comme moi, il a préféré la prestation de la jeune femme à celle de Roméo, qui ne lui a pas semblé transi d’amour. Mais notons que nous avons vu une première et qu’il habitera sans doute davantage son personnage à l’avenir. Dans les adaptations de la pièce de Shakespeare, il a un vrai jeu graphique sur l’identification des deux clans. Cette fois, ce n’était pas le cas mais il aurait aimé qu’une distinction soit faite. Par exemple : chemise noire et bretelles blanches et chemise blanche et bretelles noires. On n’identifie pas non plus le prince de Vérone du premier coup d’œil. Malgré ces quelques critiques, la pièce lui a plu et lui a fait penser aux liaisons dangereuses.

En bref, nous avons aimé la pièce et la recommandons ! Quelques éléments – notamment côté Montaigu – nous ont moins convaincus mais nous avons passé 2h15 bien agréables devant cette adaptation réussie !

Et vous, avez-vous l’intention d’aller voir la pièce ? Qu’évoquent pour vous les amants de Vérone ?

Roméo et Juliette
À partir du 16 janvier 2014
Du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 15h
Tarifs : De 10€ à 52€ selon la catégorie

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 Boulevard Saint-Martin
75010 Paris
Métro Strasbourg-St-Denis

Billetterie : 01 42 08 00 32

Retrouvez tous mes billets théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.