Logis aux Maisons : le foie gras

Certains restaurants nous laissent parfois un souvenir impérissable. Celui du logis aux Maisons, à Maisons-lès-Chaource, dans l’Aube, était pour moi de ceux-là. La première fois que j’y ai dîné, j’étais comblée ! À l’époque, pour 25 €, j’avais mangé une petite soupe froide de légumes du soleil, du foie gras de canard fleur de sel et poivre concassé, un croustillant de lotte et noix de Saint-Jacques et une sélection du chariot de fromages affinés. Une merveille !

De même, j’ai pu plusieurs fois m’émerveiller devant la bonne cuisine de la famille Enfert à l’occasion de mariages par exemple. J’ai toujours trouvé que leur nom était associé à une cuisine délicieuse et de qualité !

Je n’avais de cesse que d’en parler et d’en vanter les mérites auprès de Monsieur. Grâce à un bon qui nous a été offert, nous sommes allés y dîner ensemble, tout récemment.

Le GPS nous y a conduits et, après avoir eu des difficultés à trouver un endroit où se garer – le parking était plein et la rue n’a pas de trottoir – nous avons pu entrer. Le tiers des tables devait être occupé et l’animation était de plus en plus grande au fil de la soirée, le vin aidant sans doute. On nous a installés à une grande table ronde, côte à côte face à la salle, et non face à face.

On nous a proposé un menu proche de celui du menu du marché, à 25 € par personne.

En entrée, nous avions le choix entre une darne de saumon « By Aux Maisons » herbes fraîches, crabe et vinaigrette agrumes et le foie gras du moment, avec un supplément de 6€. Nous avons tous les deux choisi le foie gras : moi parce que le saumon est l’un des poissons que j’aime le moins et Monsieur parce que la darne de saumon ne lui fait pas particulièrement envie pour une sortie au restaurant. De plus, nous adorons le foie gras !

Celui-ci était bon. Monsieur a trouvé que la gelée de mangue était une bonne idée mais que le foie gras n’avait pas assez de goût pour que les deux se marient au mieux. Nous avons trouvé que la quantité de brioche était insuffisante et n’avons pas compris pourquoi nous n’avions eu qu’un bout de tranche chacun. Nous avons donc dégusté l’entrée avec notre petit pain. Si le foie gras était appréciable, le tout aurait pu être plus réussi et était sans commune mesure avec celui que j’avais adoré en 2011 à cette adresse.

En accompagnement, Monsieur a commandé un verre de sauternes. Peut-être 15 minutes plus tard, on est venu lui dire qu’il n’y en avait plus et on lui a proposé un autre vin moelleux mais un peu trop sucré pour le foie gras.

Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception

Côté plat, nous n’avions pas de choix : c’était filet mignon en croûte farci aux champignons, sauce au ratafia de champagne. Pour avoir autre chose, il fallait rajouter 13 € et passer au menu du terroir, à 38 €. J’aurais vraiment préféré choisir un poisson mais n’étais pas venue dans l’optique de casser ma tirelire.

La viande m’a quand même plu, même si elle ne correspond pas à mes goûts habituels. J’ai aimé les champignons et la sauce sucrée, qui m’a un peu fait oublier le manque de sel sur les tables. Monsieur aurait préféré une viande un peu plus rosée mais a beaucoup aimé la sauce car il est amateur de sucré-salé. Les légumes étaient bons.

En accompagnement, Monsieur a pris un bordeaux mais qu’il a trouvé jeune (2011) et léger pour un vin à 8€ le verre.

Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception

Le chariot de fromages était très beau. Il offrait une vingtaine de choix. J’ai choisi du Langres, du chaource, du Saint-Nectaire et du Pouligny-Saint-Pierre. J’étais très contente de cette sélection, vraiment très copieuse et que j’ai dégustée avec deux petits pains. Rien à redire sur cette étape du menu : les fromages étaient très à mon goût ! Monsieur n’en a pas pensé moins avec le Langres, le chaource, le comté et un Champs-sur-Barse affiné.

Pour l’anecdote, peut-être une heure après avoir fini l’entrée, nous attendions toujours le plat quand on nous a apporté une première fois le chariot de fromages. Nous avons signalé que nous n’avions pas eu notre viande. Il nous a été expliqué que « c’était la faute du stagiaire » – détail qu’il aurait été mieux de ne pas indiquer. En compensation, on nous a dit que c’était bien que nous ayions apprécié le fromage car, avec notre formule, nous aurions dû avoir une assiette et pas un choix sur chariot. Cette remarque manquait vraiment d’élégance. On a eu l’impression qu’on nous indiquait que nous avions eu de la chance de ne pas avoir juste du camembert et du gruyère. Nous n’avons pas l’impression de les avoir dépossédés. C’était assez exagéré…

Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception
Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception

Pour finir, nous pouvions choisir un dessert – 9€ en temps normal (quand même !) – parmi :
– le vacherin vanille caramel et crème fouettée
– le craquant chocolat crème glacée vanille
– le moelleux chocolat crème glacée vanille et fruits rouges
– les profiteroles au chocolat chaud
– la banane rôtie à la badiane et cannelle

J’ai choisi le moelleux et ne l’ai pas regretté une seconde. Il était parfait ! Son goût était divin, le chocolat dégoulinait : un vrai bonheur !

Monsieur a pris le craquant chocolat crème glacée vanille. Il a trouvé qu’il était bon mais sans plus. Ce qu’il aime dans le craquant est que le dessus soit une mousse légère et qu’il contraste avec le côté plus dur. Aux maisons, il a trouvé que tout était ferme. Mais il était content de trouver une boule de glace à la vanille.

Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception
Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception

La formule comprenait un café : Monsieur en a pris un et l’a trouvé très bon. Même s’il ne l’a pas pris sucré, le sucre était en cristaux autour d’un bâtonnet. On lui a apporté un peu plus tard une petite meringue et ce qui ressemblait à une truffe au chocolat. Il a mangé cette dernière… mais il s’est avéré que ce n’était pas du tout une truffe mais une bouchée sans intérêt de type chocolat de grande surface qui aurait pris l’air. Il aurait préféré ne pas en avoir.

Je n’aime pas le café donc n’en ai pas pris et n’ai pas eu de thé à la place.

Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception
Restaurant "Aux Maisons" : comme un goût de déception

Vous l’aurez compris : notre sentiment en sortant des Maisons était très contrasté. D’un côté, nous avons trouvé de bonnes idées dans l’assiette. Mais de l’autre, nous avons noté pas mal de défauts : accusation d’un stagiaire (« cela ça ne nous regarde pas »), serveur qui trébuche et renverse du vin, remarques inappropriées, sanitaires passablement propres – trois petites serviettes de toilette laissées à l’ensemble des clients, presque plus de papier, lunette douteuse, etc.

Cela contraste surtout avec mon souvenir et nos attentes : le foie gras n’est plus présenté sur ardoise ni avec du gros sel, les plats ne nous ont pas été apportés sous cloches…

Nous avons ajouté près de 30 € pour nos suppléments foie gras et deux verres de vins. Pour Monsieur, cela représentait l’équivalent d’un menu à une cinquantaine d’euros et il ne les valait pas. D’autant que le restaurant n’est pas situé en centre-ville mais vraiment au milieu de la campagne. On s’attend donc à des charges moins élevées.

En bref, nous en attendions trop et avons fait quand même pas mal de route exprès. Si le repas était globalement bon, les pistes d’amélioration sont nombreuses.

Pour ceux qui font le trajet retour de nuit vers Troyes, la forêt de Chaource est peuplée ! Nous avons vu sur le bord de la route huit chevreuils (ou équivalent !) et un renard. Je roulais lentement…

Et vous, vous est-il déjà arrivé d’être déçus par une adresse qui vous avait auparavant comblés ?

Aux Maisons
11 Rue des AFN
10210 Maisons-lès-Chaource
Tel : 03 25 70 07 19
Fax : 03 25 70 07 75
www.logis-aux-maisons.com


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.